• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Génétique

Un traitement contre une maladie rare modifie la couleur des cheveux

En cherchant un remède contre une maladie rare, des chercheurs pourraient bien avoir découvert, malgré eux, comment modifier génétiquement la couleur des cheveux.

Un traitement contre une maladie rare modifie la couleur des cheveux FotoDuets / iStock


  • Publié le 24.06.2022 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La mélanine est la molécule responsable des nuances de couleurs de nos cheveux, de notre peau, mais aussi de nos yeux.
  • a cystinose est rare mais son incidence est 10 fois plus élevée chez les Canadiens-Français que partout ailleurs au monde, selon Génome Québec.
  • La cystinose est rare mais son incidence est 10 fois plus élevée chez les Canadiens-Français que partout ailleurs au monde, selon Génome Québec.

De blond pâle à presque brun : alors qu’il subissait un traitement expérimental contre une maladie génétique rare, un Canadien a vu la couleur de ses cheveux changer radicalement.

Tout commence en octobre 2019, raconte The Atlantic. Jordan Janz, âgé de 20 ans, devient le premier patient au monde à expérimenter un nouveau traitement contre la cystinose, une maladie génétique mortelle qui se traduit par un excès de cystine, un acide aminé, dans les cellules de certains organes, comme le foie, le cerveau, les yeux et un certain nombre de muscles. Les personnes souffrant de cette pathologie ont une espérance de vie moyenne de 28,5 ans.

Un remède qui fonctionne

Le traitement, lourd à supporter, consiste à extraire des cellules souches de la moelle osseuse, de les modifier en laboratoire, puis de les réinjecter au patient, après que celui-ci ait subi une chimiothérapie pour éliminer les cellules néfastes de son organisme. Conséquence de la chimio, entre autres : la chute brutale de ses cheveux blond pâle.

Sous l’effet du traitement, Jordan Janz reprend des couleurs, et ses cheveux repoussent. Sauf qu’à sa grande surprise, ils ont changé de teinte et sont désormais « sombres, presque noirs », explique le magazine américain. Aujourd’hui, après plus de deux ans de cheveux quasi bruns, la couleur a encore évolué, tirant peu à peu sur le blond foncé. Selon les chercheurs de l’Université de Californie à San Diego, cet assombrissement capillaire, « très surprenant », serait la preuve que le traitement a fonctionné.

Seulement chez les caucasiens

Jordan n’est pas seul : sur cinq individus ayant depuis suivi le même traitement, quatre ont vu leur chevelure s’assombrir (le cinquième attend aujourd’hui la repousse de la sienne). Tous et toutes sont caucasiens : selon The Atlantic, seules les personnes à la peau blanche et particulièrement pâles, plus susceptibles d’être touchées par la cystinose que les autres, sont concernées par ce changement de couleur capillaire. Y aurait-il un lien ? Une étude menée sur des souris a montré que le gène responsable de cette maladie joue un rôle dans la production de mélanine, responsable de la coloration de la peau... et des cheveux.

Blond, brun, roux, bleu : peu importe la nouvelle couleur des cheveux, l’important est que le traitement contre cette maladie génétique jusqu’ici incurable semble fonctionner. Et si, à cause des séquelles de la cystinose, Jordan Janz devra bientôt subir une transplantation rénale, il a ouvert la voie à un traitement qui s’annonce révolutionnaire, pour peu que la maladie soit détectée suffisamment tôt.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES