• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Mécanisme psychologique

Le stress est responsable du vieillissement accéléré

Les personnes mangées par le stress ont plus de risques d'accélérer le vieillissement de leur système immunitaire.

Le stress est responsable du vieillissement accéléré fizkes/iStock


  • Publié le 17.06.2022 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les adultes stressés ont tendance à avoir de moins bonnes habitudes en matière d'alimentation et d'exercice.
  • Un événement stressant et un stress chronique étaient liés à un pourcentage plus faible de cellules du système immunitaire appelées "cellules naïves CD4 ".

Travail, revenus, vie de couple, éducation des enfants… Les sources de stress sont nombreuses. "L'exposition à cette tension nerveuse est un facteur de risque de vieillissement accéléré. Le vieillissement immunitaire joue un rôle dans la santé immunitaire et le vieillissement spécifique des tissus, et peut contribuer à un risque accru de mauvaise santé chez les personnes qui subissent un stress psychosocial élevé", ont écrit des chercheurs de l’université de Californie aux États-Unis dans une étude parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Estimations cytométriques

Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont tenté de savoir s’il existait un lien entre l’exposition au stress au cours de la vie et le déclin du système immunitaire. "Cette étude permet de clarifier les mécanismes impliqués dans le vieillissement immunitaire accéléré", ont indiqué les auteurs.

Pour les besoins des travaux, ils ont recruté 5.744 adultes âgés de plus de 50 ans. Les participants ont rempli un questionnaire sur leurs expériences en matière de stress social, notamment des événements stressants de la vie, le stress chronique et la discrimination au quotidien ou au cours de la vie. Des échantillons de sang des volontaires ont ensuite été analysés par cytométrie de flux, une technique d'analyse qui permet de caractériser et compter des cellules rapidement.

Un lien entre le stress et l’immunosénescence

D’après les résultats, les adultes ayant un score de stress plus élevé présentaient des profils immunitaires plus anciens, avec des pourcentages plus faibles de cellules fraîches combattant les maladies et des pourcentages plus élevés de globules blancs usés. L'association entre les événements stressants de la vie et la diminution du nombre de cellules T, à savoir un composant essentiel de l'immunité, est restée forte même après avoir pris en compte l'éducation, le tabagisme, la consommation d'alcool ou l'IMC.

"Les résultats identifient le stress psychosocial comme un facteur contribuant à l'accélération du vieillissement immunitaire en diminuant les cellules T naïves", peut-on lire dans l’étude. L’équipe a rappelé que le vieillissement immunitaire était associé aux cancers, aux maladies cardiovasculaires, à un risque accru de pneumonie, à une efficacité réduite des vaccins et au vieillissement des systèmes organiques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES