• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Neurologie

Pourquoi la kétamine est un antidépresseur «express» ?

La kétamine, un antidépresseur à action rapide, agit en augmentant l’activité des neurones qui viennent d’être créés. 

Pourquoi la kétamine est un antidépresseur \ Antiv3D/istock


  • Publié le 06.06.2022 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La kétamine réduit les symptômes de la dépression en quelques heures seulement, tandis que les antidépresseurs courants peuvent mettre plusieurs semaines à agir.
  • 15 à 20% de la population générale a été ou sera concernée par un trouble de la dépression au cours de sa vie selon l’Inserm.

Vision floue, nausées, vomissements, insomnie, somnolence, dépendance… C’est la liste des effets secondaires de la prise de kétamine, un antidépresseur à action rapide. Pour toutes ces raisons, et malgré son efficacité sur la dépression en elle-même, que sa prescription est généralement limitée à une courte durée. 

Bien comprendre le fonctionnement de la kétamine

Des chercheurs ont donc voulu déterminer de quelle façon la kétamine agissait sur le cerveau. Leur postulat était qu’une fois son mécanisme bien connu, il serait plus facile de limiter ses effets secondaires et ainsi pouvoir, en faisant des recherches supplémentaires, la prescrire sur du long terme. Leurs travaux viennent d’être publiés dans la revue Nature Communications.

Des synapses qui activent les autres cellules du cerveau

La neurogenèse est le processus de formation d'un neurone fonctionnel du système nerveux à partir d'une cellule souche neurale qui donne naissance à des cellules capables de se différencier en neurones et de s'intégrer dans les circuits préexistants du cerveau. 

"Nous avons prouvé que la neurogenèse est responsable des effets comportementaux de la kétamine (donc de son efficacité sur la dépression), explique John Kessler, l’un des auteurs. La raison en est que ces nouveaux neurones forment des synapses (c’est-à-dire des connexions entre deux neurones ou entre un neurone et une autre cellule) qui activent les autres cellules de l'hippocampe. Cette petite population de cellules agit comme une allumette, déclenchant un feu qui déclenche un tas d'activités dans de nombreuses autres cellules".

Isoler les nouveaux neurones pour mieux les étudier

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont mené des expériences sur des souris. La méthode était la suivante : ils ont isolé une population de neurones chez ces rongeurs, les nouveaux neurones. Ainsi, ils ont découvert que s’ils inactivaient leurs cellules, la kétamine ne fonctionnait plus. En revanche, s'ils utilisaient le médicament pour les activer, la kétamine était efficace car elle augmentait l’activité de ces nouveaux neurones. 

La kétamine affecte plusieurs régions du cerveau

Lorsque vous donnez de la kétamine à des patients, cela affecte plusieurs régions du cerveau et provoque de nombreux effets secondaires indésirables, développe John Kessler. Comme nous savons désormais quelles cellules cibler, nous pouvons concevoir des médicaments pour se concentrer uniquement sur celles-ci". 

La kétamine augmente l’activité des nouveaux neurones

Les traitements antidépresseurs classiques agissent en augmentant le nombre de nouveaux neurones. Le kétamine, elle, augmente l’activité des nouveaux neurones existants, ce qui est beaucoup plus rapide. "L'objectif est de développer un antidépresseur qui ne prend pas trois à quatre semaines pour fonctionner parce que les gens ne vont pas bien pendant cette période, poursuit John Kessler. Si vous êtes très déprimé, que vous commencez à prendre votre médicament et que rien ne se passe, c'est déprimant en soi. Avoir quelque chose qui fonctionne tout de suite ferait une énorme différence" pour les patients. 

Pour l’instant, les chercheurs n’ont pas réussi à comprendre pourquoi la kétamine augmentait l’activité des neurones mais ne changeaient pas leur nombre. Des recherches devraient être menées pour lever cette inconnue.

 https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/56-Depression-une-maladie-du-cerveau-et-de-la-pensee

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES