• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Cancérologie

Pourquoi certains «grands fumeurs» ne souffriront jamais de cancer du poumon ?

L’organisme des fumeurs qui ne développent pas de cancer du poumon serait capable de réparer leur ADN qui a été abîmé par le tabac. Explications. 

Pourquoi certains \ utah778/istock


  • Publié le 28.05.2022 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, le cancer du poumon représente 15 % de tous les nouveaux cas de cancer.
  • En moyenne, les personnes développent un cancer du poumon vers 66 ans.

En France, 46.363 nouveaux cas de cancer du poumon ont été diagnostiqués en 2018, selon l’Institut Curie. Chez l’homme, ce cancer est le plus meurtrier, avec 23.000 décès par an. Chez la femme, on recense environ 10.000 chaque année, ce qui en fait le deuxième plus mortel, derrière le cancer du sein. Parmi les facteurs de risque du cancer du poumon, l’un des plus importants reste le tabagisme. Mais il est toujours étonnant de constater que certains grands fumeurs, qui consomment plus d’un paquet par jour, ne développent pas cette pathologie et n'en souffriront jamais. Pourquoi ? 

Des cellules pulmonaires qui ne mutent pas 

Des chercheurs se sont justement penchés sur cette question. Selon eux, si certains grands fumeurs ne développent pas ce cancer, c’est justement grâce aux cellules présentes dans leurs poumons et plus précisément à leur capacité à ne pas muter. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Nature Genetics.

"Ces cellules pulmonaires survivent pendant des années, voire des décennies, et peuvent donc accumuler des mutations avec l'âge et le tabagisme. De tous les types de cellules pulmonaires, elles (celles du poumon) sont parmi les plus susceptibles de devenir cancéreuses" et pourtant "les plus gros consommateurs de tabac n'avaient pas forcément le taux de mutation le plus élevé", a expliqué, au média Science Alert, Simon Spivack, épidémiologiste et pneumologue à l'Albert Einstein College of Medicine.

"Des systèmes très performants pour détoxifier la fumée de cigarette"

D’après les auteurs, certains fumeurs échappent à un cancer du poumon, car leur organisme parvient à supprimer l’accumulation de ces mutations. "Cette stabilisation des mutations pourrait provenir du fait que ces personnes disposent de systèmes très performants pour détoxifier la fumée de cigarette", ont indiqué les auteurs. 

Le cancer se développe dans l’organisme quand les mutations se transforment en tumeurs. Ainsi, les scientifiques ont estimé que l’évolution de la mutation en tumeur vient de la capacité ou l'incapacité de l’organisme à réparer l’ADN qui a été abîmé par le tabac. 

"Nous souhaitons maintenant développer de nouveaux tests pouvant mesurer la capacité d'une personne à réparer ou à détoxifier l'ADN Ce qui pourrait offrir une nouvelle manière d'évaluer les risques de cancer du poumon", a conclu Jan Vijg, généticien à l'Albert Einstein College of Medicine.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES