• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Addiction

Plus le tabac est taxé, plus les ados vapotent !

Les pays où les taxes sur le tabac sont plus élevées ont tendance à connaître un taux de vapotage plus élevé chez les adolescents.

Plus le tabac est taxé, plus les ados vapotent ! licsiren


  • Publié le 18.05.2022 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plus les taxes sur le tabac sont élevés plus les jeunes vapotent d’après une étude
  • Le vapotage chez les jeunes n’est pas sans risque puisqu’il initie à la consommation de tabac

En France, plus de 82% du prix d’un paquet de cigarette revient à l’Etat alors que la moyenne des taxes sur le paquet de cigarettes tourne autour de 75% dans la majorité des pays européens. 

Le poids des taxes est donc dans notre pays plus lourd que dans l'immense majorité des pays européens et notamment que chez nos voisins du Luxembourg (69%) et de Belgique (79%). De même, l'Espagne et l'Italie sont en dessous de 80%

Or il apparaît d’après une étude mondiale publiée dans la revue Addiction, que les adolescents se tournent davantage vers le vapotage dans les pays qui taxent le plus les cigarettes. 

51 960 adolescents

Les données fournies par 51 960 adolescents (généralement âgés de 13 à 15 ans) entre 2015 et 2018 ont été examinées pour cette étude.

Les participants proviennent de 47 pays à revenu élevé, faible et intermédiaire afin de tester l'association entre la mise en œuvre des politiques de lutte contre le tabagisme de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le vapotage chez les adolescents.

Activité récréative populaire

Il ressort également de cette grande étude que la majorité des adolescents ne vapotent pas régulièrement. 

En effet, seul un adolescent sur 60, soit 1,7 %, a vapoté pendant plus de dix jours au cours du mois précédent, selon l'étude qui suggère que la majorité des adolescents qui vapotent ne font qu'essayer les e-cigarettes ou ne les utilisent pas régulièrement.

Mais les chercheurs ont indiqué qu'un adolescent sur 12, soit 8,6 % des adolescents, a déclaré avoir vapoté au cours des 30 jours précédents, ce qui signifie qu'il s'agit toujours d'une activité récréative populaire, bien qu'occasionnelle, pour de nombreux participants.

"Les taux de prévalence du vapotage fréquent chez les jeunes sont faibles à l'échelle mondiale. Cependant, nous devons mettre en place des politiques globales, telles que l'application stricte des restrictions d'âge, la taxation, la limitation des concentrations de nicotine et l'interdiction de la publicité, pour prévenir l'adoption du tabac par les jeunes", a averti l'auteur principal, Gary C. K. Chan, du National Centre for Youth Substance Use Research de l'Université du Queensland, en Australie.

En effet, le vapotage chez les jeunes serait une porte d’entrée vers le tabagisme.

Rôle initiateur

En France, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) a rappelé dans son dernier avis, relatif aux « bénéfices-risques de la cigarette électronique» de novembre 2021, que les données scientifiques disponibles à ce jour sont plutôt en faveur du rôle initiateur des produits de vapotage pour les adolescents à la consommation de tabac.

Une méta-analyse publiée en 2017 de l’agence Santé Publique France, révélait elle que sur les cinq études analysées, quatre concluaient à un « sur-risque d'initier une consommation de tabac lors de l'exposition à l'e-cigarette chez des jeunes non-fumeurs ».

Ainsi, avoir déjà vapoté augmentait de 75 % le risque à un an de fumer une cigarette traditionnelle chez des adolescents de 14 ans.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES