• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

IVG

Avortement aux États-Unis : 160 stars signent une pleine page dans le New York Times

Dans une tribune publiée dans le New York Times, plusieurs stars d’Hollywood défendent le droit à l’avortement.

Avortement aux États-Unis : 160 stars signent une pleine page dans le New York Times Bulat Silvia/istock


  • Publié le 14.05.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plueisurs manifestations pour défendre le droit à l’avortement sont prévues ce samedi 16 mai aux États-Unis.
  • Parmi les principales villes concernées il y a Washington, New York, Chicago et Los Angeles.

Hailey Bieber, Ariana Grande, Selena Gomez, Miley Cyrus, Billie Eilish ou encore Kendall Jenner. De grands noms du cinéma ou de la musique s’unissent pour défendre le droit à l’avortement aux États-Unis. Ce vendredi 13 mai, 160 stars d’Hollywood signent ensemble une tribune publiée dans le  New York Times.

“Nous ne retournerons pas en arrière. Nous ne plierons pas”

Notre pouvoir de planifier notre propre avenir et de contrôler notre propre corps dépend de notre capacité à accéder aux soins de santé sexuelle et reproductive, y compris l’avortement, peut-on lire sur cette tribune. Nous sommes des artistes. Des créateurs. Des conteurs d’histoires. Nous sommes la génération qui s’est emparée de son pouvoir. On essaye de nous le voler. Nous ne retournerons pas en arrière. Nous ne plierons pas”, est-il écrit sur la page.

Aux États-Unis, le droit à l’avortement a été fixé par l’arrêt “Roe v. Wade”. Celui-ci avait été voté en janvier 1973 et visait à protéger le droit des Américaines à interrompre leur grossesse. Mais il a récemment été remis en cause par la Cour suprême des États-Unis, à majorité conservatrice. 

Un projet d’arrêt qui permet à chaque État de choisir

Tout a commencé début mai avec les révélations du site d’information Politico. Selon les journalistes, un projet d’arrêt de la cour prévoyait d’autoriser le droit à chaque États américains d’interdire l’Interruption volontaire de grossesse (IVG). Pour l’instant, celui-ci n’a pas été voté mais une partie de la population américaine redoute qu’il le soit…. D’autant plus que plusieurs États gouverné par des républicains ont déjà annoncé que, si le texte était adopté, ils souhaitaient revenir sur ce droit à l’avortement. 

Ce mercredi 11 mai, les démocrates ont présenté une loi garantissant l'accès à l'avortement dans tout le pays au Sénat. Mais comme ils n’ont pas la majorité, celle-ci a été rejetée : 60 voix seulement alors qu’il en aurait fallu 100. "Pour la première fois en 50 ans, une majorité conservatrice, une majorité extrême de la Cour suprême est sur le point de décréter que les femmes n'ont pas le contrôle sur leur propre corps", a fustigé le sénateur démocrate Chuck Schumer avant le vote. 

Le Président des États-Unis défend le droit à l’avortement 

Le Président démocrate des États-Unis, Joe Biden, est contre ce projet d’arrêt de la Cour suprême. "Les républicains ont choisi de s'opposer au droit des Américaines de prendre les décisions les plus personnelles concernant leur corps, leur famille et leur vie", a-t-il critiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES