• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Déprogrammation

Polémique à propos d'une émission de France 2 : ce que l'on sait sur l'origine de l'endométriose

Face à la colère d'associations de patientes concernant les propos polémiques d'une invitée sur l'endométriose, l'émission "Ça commence aujourd'hui" prévue mercredi 4 mai a été déprogrammée par France 2.

Polémique à propos d'une émission de France 2 : ce que l'on sait sur l'origine de l'endométriose Capture d'écran / Twitter / Natacha Calestrémé.


  • Publié le 05.05.2022 à 15h10
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’endométriose touche en France 10 % des femmes en âge de procréer, soit 1,5 à 2,5 millions de personnes.
  • Aucun traitement définitivement curatif n'existe pour cette maladie.

"Vous avez hérité de cette grand-mère ou arrière-grand-mère qui ont fait des enfants, qui ont perdu des enfants. L’endométriose, pour tous ceux qui nous écoutent, c’est un message de notre corps qui nous dit qu’avant, il y a eu une souffrance énorme d’une personne qui a associé le mot enfance et mort, et enfance et mort, ça ne va pas ensemble. Il y a une culpabilité, il y a une tristesse et on doit s’en libérer”.

Sur le plateau de la célèbre émission "Ça commence aujourd’hui", Natacha Calestrémé, autrice et spécialiste du développement personnel, a tenu des propos sur l’endométriose qui ont scandalisé les associations de patientes, poussant France 2 à supprimer l’extrait diffusé sur les réseaux sociaux et même à déprogrammer l’épisode prévu hier mercredi 4 mai.

"Aucune preuve scientifique"

"Il n’y a aucune preuve scientifique que l’endométriose aurait une origine pareille. Aucune, alors qu’on manque cruellement de recherche fondamentale. Ce type de discours induit en erreur pour une maladie physique qui peut être grave. Ça commence aujourd’hui, on vous demande de l’annuler", écrit par exemple sur son compte Twitter l’AAERS, un collectif pour la recherche scientifique autour de l’Adénomyose et l’Endométriose.

L’endométriose est une maladie complexe qui touche des femmes du monde entier, parfois dès le début des premières règles et jusqu’à la ménopause, indépendamment de leur origine ethnique ou de leur situation sociale. "On estime que les causes exactes de l’endométriose sont multiples, à savoir que différents facteurs contribuent au développement de la maladie", explique l’OMS.

Quelle est l'origine de l'endométriose ? 

Plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer les origines de l’endométriose. À l’heure actuelle, on pense que la pathologie découle :
- de menstruations rétrogrades, qui se caractérisent par la remontée de sang menstruel contenant des fragments d’endomètre par les trompes de Fallope et jusque dans la cavité pelvienne, alors même que les règles se produisent et que du sang s’écoule le long du bassin et est évacué de l’organisme par le vagin. Les menstruations rétrogrades peuvent amener des cellules semblables à du matériel utérin à se déposer en dehors de l’utérus, où elles s’implantent et se développent ;
- d’une métaplasie, à savoir la transformation d’un tissu en un autre. Il se pourrait que des cellules situées en dehors de l’utérus se transforment en des cellules semblables à du matériel utérin et commencent à croître ;
- de cellules souches provoquant la maladie, laquelle se propagerait ensuite dans l’organisme à travers les vaisseaux sanguins et lymphatiques.

"D’autres facteurs peuvent contribuer au développement ou à la présence continue d’endomètre ectopique" précisent les experts en santé publique. "On sait par exemple que les œstrogènes favorisent les inflammations, le développement de l’endométriose et les douleurs qui y sont associées, et jouent donc un rôle dans la maladie", poursuivent-ils. Une altération ou déficience de la réponse immunitaire, des influences hormonales complexes et localisées, la génétique et les contaminants environnementaux pourraient aussi jouer un rôle dans l'apparition de la pathologie. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES