• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

PIMS

Covid sévère chez les enfants : une piste de traitement identifiée

Des chercheurs ont mis en évidence la présence de 85 protéines chez les enfants atteints de symptômes graves du Covid-19, ouvrant la voie à un diagnostic plus précoce et à des traitements plus ciblés.

Covid sévère chez les enfants : une piste de traitement identifiée FamVeld

  • Publié le 03.05.2022 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La première étude scientifique menée sur de jeunes enfants a identifié 85 protéines liées aux formes graves
  • Cette découverte permettrait d’avancer dans la fabrication d'un éventuel traitement

Un premier pas vers un traitement adapté pour les enfants touchés par une forme grave du Covid-19? D’après Nature Communications, plusieurs dizaines de protéines seraient responsables d'une réaction inflammatoire multisystémique (PIMS) ou d'un syndrome de détresse respiratoire aiguë - un type de maladie pulmonaire, chez les enfants atteints par le Covid-19. 

Un millier d’enfants

Ces deux syndromes sont des conséquences potentielles majeures de l'infection grave par le COVID-19. Dans le cas du PIMS, qui a touché plus d'un millier d'enfants depuis le début de la pandémie, selon Santé publique France, plusieurs parties du corps peuvent être inflammés, notamment le cœur, les poumons et le cerveau. C'est une réaction extrêmement rare et dangereuse qui entraîne pour les patients touchés de fortes poussées de fièvre, des vomissements et des affections cardiaques.

Réaction inflammatoire

Pour cette première étude scientifique menée sur de jeunes enfants, les Australiens ont été amenés à recevoir des échantillons de sang d'enfants français, les complications étant rares chez les plus jeunes.

Des échantillons de sang de 20 enfants en bonne santé ont été prélevés au Royal Children's Hospital et des échantillons de 33 enfants infectés par le Covid-19 et présentant un syndrome inflammatoire multisystémique ou un syndrome de détresse respiratoire aiguë ont été prélevés à l'Hôpital Necker-Enfants Malades.

Chez les enfants malades, ils ont révélé la présence de 85 protéines liées à cette réaction inflammatoire et 52 autres liées au syndrome de détresse respiratoire. Ces éléments sanguins n’avaient pas été retrouvés chez des enfants en bonne santé, précise l'étude. 

Réelle avancée

Alors qu’actuellement ces enfants touchés par une réaction inflammatoire multisystémique ou une détresse respiratoire ne bénéficient d'aucun traitement ciblé, cette nouvelle découverte est une réelle avancée. 

Vera Ignjatovic, professeur à la Murdoch Children’s Research Institute (MCRI), a déclaré que les résultats permettaient de comprendre les processus à l'origine de la Covid-19 grave chez les enfants, ce qui aiderait à mettre au point des tests de diagnostic pour l'identification précoce des enfants à risque, ainsi que des cibles thérapeutiques pour améliorer l'issue des cas graves.

"Connaître les mécanismes associés au Covid-19 sévère chez les enfants et savoir comment la coagulation sanguine et le système immunitaire des enfants réagissent au virus aidera à diagnostiquer et à détecter les cas de Covid-19 aigus et nous permettra de développer un traitement ciblé", a-t-elle déclaré. 



Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES