• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Virologie

Des cas d'hépatite d’origine inconnue ont été identifiés chez des enfants au Royaume-Uni

Plusieurs cas d’hépatite ont été diagnostiqués chez des enfants de l'autre côté de la Manche. Pour l’instant, leur origine reste inconnue. 

Des cas d'hépatite d’origine inconnue ont été identifiés chez des enfants au Royaume-Uni KatarzynaBialasiewicz/istock


  • Publié le 17.04.2022 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Parmi les cas d’hépatites détectés chez les enfants, certains étaient graves et ont nécessité une transplantation du foie.
  • Pour l’instant, aucun décès n’a été recensé chez les enfants touchés par cette maladie au Royaume-Uni.

"Une inflammation du foie causée par des substances toxiques, ou par des virus dans la majorité des cas". C'est la définition que donne l’Institut Pasteur de l’hépatite. Habituellement, cette maladie touche plutôt les adultes. Mais plusieurs cas ont été recensés ce mois-ci chez des enfants au Royaume-Uni. L’Écosse avait déclaré 10 cas à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 5 avril dernier. Trois jours plus tard, il y en avait 74 autres. Dans la majorité des cas, les jeunes patients avaient moins de 10 ans.

Aucun des virus habituellement en cause n’a été détecté

Selon l’Institut Pasteur, l’hépatite peut être provoquée par cinq virus, désignés par les lettres A, B, C, D, et E car ces derniers ont des modes de transmission et des niveaux de gravité différents. Mais, chez les d’enfants diagnostiqués au Royaume-Uni, aucun de ces virus habituels n’a été détecté. 

Sur demande des autorités sanitaires, des travaux scientifiques ont donc démarré afin d’identifier si un autre type de virus était en cause, notamment la Covid-19. Les chercheurs planchent aussi sur des raisons environnementales. En parallèle, l’OMS a aussi annoncé avoir lancé une enquête pour connaître l’origine de ces hépatites. D’autre part, aucun des enfants qui ont souffert de l’hépatite n’était vacciné contre le coronavirus. Ainsi, les autorités sanitaires affirment que ce dernier ne peut donc pas en être la cause. 

Se laver les mains régulièrement pour se protéger

Parmi les symptômes décrits par les patients, il existait des diarrhées, la jaunisse, des vomissements et des douleurs abdominales. Ainsi, pour protéger les jeunes britanniques, les autorités sanitaires ont tenu à rappeler que la meilleure protection contre les virus reste les mesures classiques d’hygiène, telles que le lavage régulier des mains. Pour l’instant, la situation reste "sous surveillance" par l’OMS mais, selon l’organisation, elle ne justifie pour l’instant pas de restriction de voyage à l’international, même avec le Royaume-Uni.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES