• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Déclin cognitif

Pour éviter la démence, il faut avoir un but !

Les personnes qui ont un but dans la vie seraient cinq fois moins susceptibles de connaitre un déclin cognitif handicapant.

Pour éviter la démence, il faut avoir un but ! IPGGutenbergUKLtd/iStock

  • Publié le 15.04.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le fait de se fixer un but ou des objectifs réduirait le risque de développer une démence
  • Les programmes de prévention de la démence sont trop souvent axés sur le bien-être en oubliant d'orienter les personnes vers des activités utiles

C'est un peu le sens de la vie... mais cela permettrait par ailleurs de réduire le risque de développer une démence : avoir un but dans l'existence ferait diminuer sous les 20% le risque de déclin de la mémoire et des capacités cognitives. C'est la conclusion d'une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Londres et publiée dans la revue Aging Research Reviews.

Etat d'esprit positif

C'est l'analyse des données de 62 250 personnes âgées vivant partout dans le monde qui a servi de base à ce travail. Les personnes dont les données indiquaient qu'elles avaient un état d'esprit positif reposant sur des objectifs ou des engagements étaient associées à une incidence inférieure de 19% de troubles cognitifs cliniques. Selon l'OMS, ces troubles concernent la dégradation, de la mémoire, du raisonnement, du comportement et de l'aptitude à réaliser des activités quotidiennes.

Cette étude ouvre la voie à un autre regard sur la prévention de la démence : "Les programmes qui vont dans ce sens et qui sont destinés aux groupes à risque sont souvent axés sur le bien-être; or ils pourraient donner davantage la priorité aux activités qui donnent un but et un sens à la vie des gens, plutôt qu'aux activités amusantes ", souligne ainsi le Dr Joshua Stott de l'UCL (University College of London), auteur principal de l'étude.

La maladie d'Alzheimer, la forme la plus commune

C'est, selon, des données issues d'études antérieures, la capacité des personnes à se fixer un but ou des objectifs qui agirait positivement sur leur niveau de stress en réduisant ainsi l'inflammation du cerveau, un des facteurs qui augmentent le risque de démence. Une démence qui est une des causes principales de handicap et de dépendance parmi les personnes âgées. On considère qu'entre 5 et 8% des plus de 60 ans seraient touchés par une forme de démence, la maladie d'Alzheimer étant la forme la plus commune avec 60 à 70% des cas. Dans le monde, la démence clinique pourrait toucher plus de 150 millions de personnes d'ici à 2050

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES