• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

IST

Le vaccin contre la méningite B serait efficace contre la gonorrhée

Des scientifiques australiens ont révélé que le vaccin contre la méningite B pouvait améliorer la protection contre la gonorrhée, une maladie sexuellement transmissible qui peut augmenter le risque de contracter le VIH.

Le vaccin contre la méningite B serait efficace contre la gonorrhée Pornpak Khunatorn/iStock


  • Publié le 15.04.2022 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Elle est généralement transmise par contact sexuel.
  • La plupart des personnes touchées par la gonorrhée sont âgées de 15 à 49 ans.

En Australie, le gouvernement a financé une campagne de vaccination contre la méningite B, ouverte aux enfants âgés de 0 à 3 ans depuis le 1er octobre 2018, aux adolescents âgés de 15 à 16 ans et aux jeunes adultes âgés de 17 à 20 ans depuis le 1er février 2019. Deux ans après la mise en place de ce programme, des chercheurs l'université australienne d'Adélaïde et du Women's and Children's Health Network ont voulu évaluer l’efficacité du vaccin contre la méningococcie du sérogroupe B et la gonorrhée. Pour cela, ils ont réalisé une étude parue dans la revue The Lancet Infectious Diseases le 12 avril.

Afin de mener à bien leurs travaux, les scientifiques ont analysé les données sur la couverture vaccinale grâce à un registre australien sur la vaccination et les informations concernant le nombre de cas de méningite B et de gonorrhée dans le pays. "L'efficacité du vaccin a été estimée comme la réduction des chances d'infection en utilisant les méthodes de dépistage et de contrôle des cas. L'impact du vaccin a été estimé sous forme de rapports de taux d'incidence obtenus en comparant le nombre de cas chaque année avant et après le début du programme de vaccination", ont précisé les auteurs.

Efficace à environ 33 %

D’après les résultats, l'incidence des infections à méningocoques de sérogroupe B était significativement réduite chez les nourrissons âgés de 12 semaines à 11 mois, mais pas chez les enfants âgés d’un, deux ou quatre ans. "Deux doses du vaccin contre la méningite étaient efficaces à 32,7 % contre la gonorrhée chez les adolescents et les jeunes adultes", peut-on lire dans les recherches.

"L'ampleur sans précédent du programme de vaccination contre la méningite en Australie offre des preuves précieuses en situation réelle de l'efficacité du vaccin contre la méningite chez les enfants et les adolescents, et contre la gonorrhée chez les adolescents et les jeunes. Ces informations sont essentielles pour la mise en place des programmes mondiaux de vaccination contre la méningite et les décisions politiques", a déclaré Helen Marshall, auteure principale de l’étude, dans un communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES