• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Incitation

Faut-il payer les antivax ?

Une étude menée au début de la pandémie de Covid-19 montre qu'une incitation financière permet de convaincre une grande partie de ceux qui sont réticents à la vaccination.

Faut-il payer les antivax ? Halfpoint/iStock


  • Publié le 14.04.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La proportion de personnes complètement vaccinées en France est de 77,9%
  • Une expérience menée aux Etats-Unis montre qu'une incitation de 1 000 dollars permettrait d'atteindre le taux de 87% de vaccinés

87% de vaccinés ! C'est le taux atteint dans une étude qui a évalué l'effet d'une incitation financière à la vaccination alors que la pandémie de Covid avait débuté mais avant que les vaccins anti-Covid soient disponibles. Et 87%, c'est bien plus que 77,9% qui est aujourd'hui la proportion de Français complètement vaccinés. Alors, faudrait-il payer les réfractaires pour améliorer encore la couverture vaccinale et s'assurer vraiment d'une immunité collective ?

C'est la question à laquelle des éléments de réponse ont été apportés par cette étude réalisée en décembre 2020 par des spécialistes de l'économie comportementale de l'université de Toronto. Leurs travaux, publiés dans Humanities and Social Sciences Communications, ont analysé les comportements de 2 500 participants auxquels il a été demandé s'ils prévoyaient de se faire vacciner et si oui à quelles conditions.

Une incitation de 1 000 dollars

Parmi ceux qui ont répondu "oui" à la vaccination, un décompte a été fait des proportions de ceux qui y mettaient une condition : 68% des répondants posant la condition de gratuité, 75% celle de l'absence d'effets secondaires ce qui signifie que beaucoup posaient en fait plusieurs conditions.

Mais le plus intéressant dans cette étude, c'est la réponse de ceux qui ne souhaitaient pas se faire vacciner et auxquels il a été demandé quelle somme d'argent les ferait changer d'avis. Une incitation de 500 dollars (460 euros) faisait monter à 80% la proportion de ceux qui acceptaient finalement d'être vaccinés. Et une incitation de 1 000 dollars (930 euros) portait cette proportion à 87% !

Influencer un changement de comportement

"Cela en dit long sur la façon dont les incitations financières peuvent être utilisées pour influencer un changement de comportement", remarque Vivek Nandur, étudiant en doctorat à l'université de Toronto. Mais la vénalité n'est pas le seul moteur de l'acceptation finale : "Mis à part l'argent, il faut retenir que les gens qui étaient plus disposés à se faire vacciner contre la Covid voulaient avant tout que le vaccin soit efficace et sans effet secondaire", ajoute Vivek Nandur.

Il est toutefois intéressant de comparer les résultats de cette étude avec les effets de la mesure prise en 2021 par le gouverneur de Virginie Occidentale d'offrir 100 dollars d'épargne obligatoire aux personnes âgées de 16 à 35 ans (les plus réservés sur le vaccin anti-Covid) en échange de leur vaccination. Cette initiative a permis de faire passer très rapidement le taux de vaccination de cet état de 52% à ... 70%!

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES