• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Taille

Serions-nous plus grand si l’homme était resté chasseur-cueilleur ?

Cultiver la terre ou élever des animaux aurait contribué à faire rapetisser nos ancêtres. Passer de chasseur-cueilleur à agriculteur leur aurait fait perdre en moyenne 2,5 cm.

Serions-nous plus grand si l’homme était resté chasseur-cueilleur ? OlenaMykhaylova/iStock


  • Publié le 11.04.2022 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les os d’adultes ayant vécu entre 38.000 à 2.400 avant Jésus-Christ ont été passés au peigne fin.
  • Le passage de la chasse et de la cueillette à l'agriculture aurait entraîné une augmentation de la forme physique des personnes et une croissance de la population, parallèlement à un déclin de la santé physiologique.

"Le passage de la chasse et de la cueillette à l'agriculture au cours des 12.000 dernières années a eu un impact sur la culture, la biologie et la santé humaine". C’est ce qu’ont déclaré un groupe de chercheurs dans une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences le 6 avril. Dans leurs travaux, ils ont révélé que cette transition avait rendu nos ancêtres plus petits.

Afin de parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont examiné la taille de personnes ayant vécu pendant le Néolithique, à savoir la dernière période de la préhistoire. Ils ont mesuré les os des restes de squelettes de 167 adultes ayant vécu avant et après que les hommes aient commencé à cultiver leurs propres terres. Les auteurs ont analysé les données ostéologiques et d'ADN provenant des mêmes hommes préhistoriques pour étudier la variation de la stature humaine en tant qu'indicateur de la santé lors de la transition vers l'agriculture.

Le passage de la chasse et de la cueillette à l'agriculture a réduit notre taille

D’après les résultats, les premiers agriculteurs étaient de plus petite taille, même après une correction des contributions génétiques individuelles à la stature. Selon les chercheurs, les personnes qui ont vécu à la dernière période de la préhistoire ont perdu 3,82 cm de taille par rapport aux hommes ayant vécu pendant le Paléolithique (première période de la préhistoire) et durant le Mésolithique (période intermédiaire entre le Paléolithique qui le précède et le Néolithique qui lui succède). Les personnes vivant à la période Néolithique étaient plus petites de 2,82 cm que prévu par rapport aux adultes ayant vécu à la période Pré-Néolithique.

"À l'heure actuelle, nous savons que la taille est due à 80 % au patrimoine génétique et à 20 % à l'environnement. Les chercheurs n'ont pas encore identifié toutes les variantes génétiques associées à la taille", a déclaré Stephanie Marciniak, auteure de l’étude et professeure à l’université d'État de Pennsylvanie (États-Unis), dans un communiqué. "Une alimentation plus pauvre et/ou une charge de morbidité plus importante chez les premiers agriculteurs peuvent en partie expliquer ce résultat. (…) Dans l'ensemble, notre travail souligne le potentiel de l'intégration de données disparates pour explorer les indicateurs de santé dans la préhistoire", peut-on lire dans les travaux.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES