• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Neurologie

Non, avant 60 ans, notre cerveau ne ralentit pas !

Si la prise de décision est plus lente à partir de 20 ans, ce n’est pas parce que la vitesse de traitement de l’information diminue dans notre cerveau… Bien au contraire !

Non, avant 60 ans, notre cerveau ne ralentit pas ! Nur Ceren Demir/istock


  • Publié le 20.02.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les capacités cognitives des humains commencent à décliner à partir de 60 ans.
  • Avant cet âge, la vitesse de traitement de l’information par notre cerveau reste stable.

Il s’agit d’une idée reçue mais fausse : non, notre cerveau ne décline pas à partir de l’âge de 20 ans. Selon une étude publiée dans la revue Nature Human Behaviour, cet organe ne commencerait à devenir plus lent qu’à partir de 60 ans… Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de santé de précédentes études regroupant 1,2 millions de personnes âgées de 10 à 80 ans.

Pas de diminution du traitement de l’information

Fort de ces informations, les chercheurs ont conclu que le temps de réaction diminuait de l’adolescence jusqu’à la vingtaine et, ensuite, augmentait chaque année jusqu’à l’âge de 60 ans. Ainsi, si le temps de prise de décisions est plus lent à partir de 20 ans, ce n’est pas parce que la vitesse de traitement de l’information par notre cerveau est amoindrie. 

L'hypothèse courante est que plus nous vieillissons, plus nous réagissons lentement”

Avant cette étude, les scientifiques pensaient que cela était dû à un ralentissement de l’activité cérébrale. “L'hypothèse courante est que plus nous vieillissons, plus nous réagissons lentement aux stimuli externes, explique Mischa von Krause, l’un des auteurs de l’étude. Si c’était le cas, la vitesse de traitement de l'information serait plus rapide à 20 ans et diminuerait ensuite avec l'âge”. Une idée réfutée par cette étude.

Plus de prudence dans la prise de décision avec l’âge

Les chercheurs émettent l’hypothèse que ce ralentissement de la prise de décision est surtout dû au fait qu’avec le temps et la maturité, les individus pèsent davantage les conséquences de leurs décisions. En quelque sorte, ils deviennent plus prudents pour éviter les erreurs. Mais il y a aussi d’autres facteurs qui diminuent avec l’âge, comme le temps que met une information perçue avec les yeux pour arriver jusqu’au cerveau, ce qui peut aussi expliquer un ralentissement de la prise de décision. 

Une étude à lire pour les employeurs

Cette étude pourrait aussi avoir un impact sur le marché du travail. En effet, à partir d’un certain âge, les employeurs préfèrent généralement embaucher des jeunes adultes plutôt que des cinquantenaires car ils seraient plus rapides ou vifs d’esprit. Hors, à la vue de cette étude, il s’agit bien d’un préjugé car le cerveau des adultes de 40 ou 50 ans n’est pas plus lent. La vitesse avec laquelle ils peuvent traiter des problèmes nécessitant une prise de décision rapide est tout aussi performante à 25 ans qu'à 50 ans !

À partir de 60 ans, la diminution est progressive

Mais rassurez-vous, à partir de 60 ans notre cerveau ne décline pas immédiatement. Les chercheurs soulignent que la vitesse moyenne de traitement de l'information diminue progressivement chez les participants à partir de cet âge. "Alors que nous avons observé une baisse générale de la vitesse mentale liée à l'âge à partir d'environ 60 ans, nous avons également constaté une grande variabilité de la vitesse mentale dans tous les groupes d'âge, précise Misha von Krause. C'est-à-dire que de nombreuses personnes âgées présentaient encore des niveaux très élevés de vitesse mentale". 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES