• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sourde oreille

Le bruit dans leur établissement met à mal la santé des profs

Selon les enseignants, le niveau sonore des classes est trop élevé et engendre de multiples maux.   

Le bruit dans leur établissement met à mal la santé des profs ajr_images / stock.


  • Publié le 28.01.2022 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon les données du ministère de l'Éducation nationale, 1 162 850 personnels travaillaient en 2020 dans les établissements scolaires.
  • Parmi eux, on comptait environ 866 000 enseignants, 725 000 dans le public et 141 000 dans le privé.

Chaises qui tombent, brouhaha permanent, cris, portes qui claquent... Le niveau sonore des classes est trop élevé et engendre des conséquences néfastes sur la santé des enseignants, selon un nouveau sondage OpinionWay pour Saint-Gobain Ecophon.

Le bruit ne se cantonne pas aux salles de cours

Dans le détail, près de 7 personnes interrogées sur 10 trouvent leur classe trop bruyante, soit 66% des enseignants de primaire, collège ou lycée et 76% de professeurs en REP ou REP+ (Réseau d’Education Prioritaire).

Ce bruit ne se cantonne pas aux salles de cours. 2/3 des enseignants déclarent qu’il est difficilement supportable dans les couloirs (69%), et plus de la moitié citent également la cantine (57%) ou la salle des professeurs.

Et la crise sanitaire n’a fait qu’amplifier le problème : le port du masque augmente le niveau sonore global des classes et oblige les enseignants à forcer leur voix pour se faire entendre (selon 95% d’entre eux), entraînant une montée en flèche des problèmes de cordes vocales pour les 3/4 qui souffraient déjà de ces troubles.

Anxiété, migraine, tension

93% des enseignants lient aussi leur fatigue au bruit, une plus grande irritabilité (81%), des migraines (55%) du stress (68%) et de l’anxiété (46%). Plus grave, des troubles de l’audition ou des problèmes de tension et de rythme cardiaque sont ressentis par 1/3 des professeurs à cause du niveau sonore de leur établissement. Enfin, 16% d’entre eux ont déjà posé un arrêt de travail pour ce même problème. 

"Au-delà des conséquences importantes sur la santé des enseignants, les études montrent également qu’un niveau sonore trop élevé entraîne des difficultés d’apprentissage de la lecture et de compréhension des consignes, ainsi que des troubles de la mémoire des élèves à court et long terme", précise Christian Hugonnet, président de l’Association La Semaine du son.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES