• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Reproduction

Infertilité masculine : un nouveau mécanisme génétique qui pourrait être en cause a été découvert

Des scientifiques britanniques ont révélé que des mutations de novo (à savoir non-présente chez les parents) de gènes connus pour jouer un rôle dans la reproduction masculine pourraient être à l’origine d’une infertilité masculine.

Infertilité masculine : un nouveau mécanisme génétique qui pourrait être en cause a été découvert Rasi Bhadramani/iStock


  • Publié le 21.01.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 29 mutations (qui ne sont pas héritées de la mère et du père) sur des gènes jouant un rôle dans la reproduction masculine pourraient provoquer une infertilité masculine.
  • L’exposition aux polluants et aux toxines présents dans l’environnement peut avoir un effet néfaste direct sur les spermatozoïdes, qui provoque une diminution de leur nombre et nuit à leur qualité, ce qui entraîne l’infertilité masculine.

En France, un couple sur huit consulte un médecin en raison de difficultés à concevoir un enfant, selon l’Inserm. On parle d’infertilité dans un couple lorsqu’une grossesse ne survient pas après 12 à 24 mois de rapports sexuels complets, réguliers et sans contraception. "Dans trois quarts des cas, l’infertilité est d’origine masculine, féminine, ou elle associe les deux sexes. Dans 10 à 25 %, elle n’est pas attribuable à un défaut spécifique d’un des deux partenaires", précise l’Inserm.

D’après l’Assurance maladie, tous les facteurs d’infertilité masculine ne sont pas encore connus. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique que, chez l’homme, cette affection du système reproducteur masculin est provoquée par une diminution du nombre et de la mobilité des spermatozoïdes ou l’absence de spermatozoïdes dans le sperme. Des facteurs génétiques pourraient entraîner ces deux principaux mécanismes. Récemment, des chercheurs de l'Université de Newcastle au Royaume-Uni ont découvert une nouvelle cause de l’infertilité masculine. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Nature Communications.

"29 mutations de novo pouvant être à l'origine de l'infertilité masculine"

"Les mutations de novo (à savoir non-présente chez les parents) sont connues pour jouer un rôle important dans les troubles sporadiques. Nous supposons que les mutations de novo jouent un rôle important dans l'infertilité masculine et expliquent une partie des causes génétiques de ce trouble peu étudié", ont-ils spécifié.

Pour les besoins de leurs travaux, les scientifiques ont recueilli l’ADN de 185 personnes. Parmi les participants, on retrouve des hommes infertiles et leurs parents. "Après une analyse, 29 des 145 mutations de novo rares altérant les protéines sont classées comme pouvant être à l'origine de l'infertilité masculine", peut-on lire dans l’étude. Les chercheurs ont précisé que ces mutations se produisaient "lors de la réplication de l'ADN pendant la reproduction".

Les 29 mutations identifiées par les auteurs des recherches concernent des gènes connus pour jouer un rôle dans la reproduction masculine. Pour l’heure, ils ne savent pas comment ces mutations peuvent avoir un impact sur l’élaboration des spermatozoïdes par les testicules. Mais l’équipe a signalé qu’il existait 50 % de chances que l'infertilité causée par ces mutations soit transmise aux enfants des hommes infertiles, ce qui peut entraîner une infertilité de générations en générations.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES