• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Sur les réseaux sociaux, les influenceurs ne promeuvent presque que de la malbouffe

Sur Instagram, les personnalités les plus suivies font principalement la promotion de boissons et d'aliments mauvais pour la santé.

Sur les réseaux sociaux, les influenceurs ne promeuvent presque que de la malbouffe bigtunaonline / istock.


  • Publié le 19.01.2022 à 15h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plus de 22 millions de Français utilisent Instagram.
  • Instagram est le 5ème réseau social le plus utilisé dans le monde.

Lorsqu’ils vantent des produits alimentaires, les influenceurs font presque toujours de la publicité pour de la malbouffe. C’est la conclusion d’une nouvelle recherche préoccupante, alors que des millions de jeunes suivent aujourd’hui quotidiennement les "posts" de leurs célébrités préférées et que l’obésité ne cesse de gagner du terrain en France.

181 comptes évalués 

"Cette étude transversale a analysé le contenu des posts valorisant des aliments et des boissons provenant des comptes Instagram de 181 athlètes, acteurs, personnalités du petit écran et musiciens très suivis", expliquent les scientifiques. "Les données ont été collectées de mai 2019 à mars 2020", ajoutent-ils.

La qualité nutritionnelle de 5180 produits a été évaluée à l'aide d’un indice de profil nutritionnel (IPN), qui prend en compte leur teneur en sucre, en sodium, en graisses saturées, en fibres, en protéines, en fruits et en légumes et les classe sur une échelle de 0 à 100. Les aliments et les boissons dont le score était respectivement inférieur à 64 et 70 ont été considérés comme "malsains".

Boissons alcoolisées, snacks salés et sucreries

Après analyse, plus de 87% des comptes Instragram de célébrités faisaient la promotion de boissons alcoolisées, de snacks salés et de sucreries en tout genre. Concernant les aliments, 158 profils ont été classés comme globalement dangereux pour la santé ; un chiffre qui monte à 162 (89,5 %) pour les boissons. "Les messages ayant un meilleur score nutritionnel ont été associés à un nombre significativement plus faible de commentaires", ajoutent les chercheurs, expliquant en partie la dynamique pro-malbouffe observée chez les célébrités.

"Ces résultats indiquent qu'une grande proportion de comptes Instragram très suivis font la promotion de produits alimentaires malsains", concluent-ils. Peut-être de quoi faire réagir les nombreux pays qui ont déjà adopté des mesures visant à limiter l'exposition des jeunes à ce genre de publicité lorsqu’ils regardent la télévision ?

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES