• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Covid-19 : 23 % des Français montrent des signes d’un état anxieux

Avec l’épidémie de la Covid-19, l’état psychologique des Français est mis à rude épreuve. Beaucoup souffrent d’états anxieux, de signes dépressifs, de troubles du sommeil et même de pensées suicidaires. 

Covid-19 : 23 % des Français montrent des signes d’un état anxieux fizkes/istock

  • Publié le 27.12.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • À partir de 2022, huit séances chez le psychologue seront remboursées par an. Les tarifs fixés sont de 40 euros pour la première séance et 30 euros pour les suivantes.
  • 15 à 20 % de la population générale a été ou sera concernée par un trouble de la dépression au cours de sa vie selon l’Inserm.

Près d’un tiers des Français, soit 23 %, présentent un état anxieux, soit 9 points de plus par rapport au niveau hors épidémie, selon une enquête réalisée Santé Publique France et publiée le 23 décembre. Cette autorité sanitaire évalue régulièrement la santé mentale des Français pendant l’épidémie de la Covid-19. Entre les restrictions sanitaires et l’évolution de la pandémie depuis près de deux ans, le moral des citoyens n'est pas au beau fixe.

La prévalence des états dépressifs en hausse

D'après le sondage, 18 % des personnes interrogées montrent des signes d’un état dépressif, soit un niveau de huit points plus élevé comparativement au niveau hors épidémie. La dépression est un trouble qui peut survenir à tout âge et qui est associé à un dysfonctionnement social et/ou à une souffrance personnelle majeurs. La déprime - qui correspond à un moment où le moral est moins bon - est à différencier de la dépression qui se présente comme une succession d’épisodes dépressifs caractérisés.

La dépression peut avoir de graves conséquences sur le fonctionnement social de la personne car les symptômes sont nombreux, comme la tristesse pathologique, la perte de plaisir ou encore le sentiment d’angoisse quasi-permanent. La santé physique est aussi en danger, avec un risque de suicide particulièrement élevé qui concerne 10 à 20 % des patients. Mais, dans 70% des cas, les traitements sont efficaces. Il peut s’agir de médicaments antidépresseurs associés au suivi d’une psychothérapie. 

10 % des Français ont des pensées suicidaires

Concernant les pensées suicidaires, Santé Publique Santé recense que 10 % des Français en auraient eu au cours de l’année. Là encore, ce pourcentage est plus élevé qu’avant la pandémie, soit cinq points de plus. Enfin, dernier enseignement de cette enquête, 68 % des interrogées ont déclaré des problèmes de sommeil au cours des huit derniers jours, soit 19 points de plus comparativement aux périodes avant l'épidémie. 

Dès l’an prochain, huit séances chez le psychologue seront remboursées par l'Assurance maladie. Cette mesure sera valable pour tous les adultes et les enfants à partir de trois ans. "La pandémie a révélé l’importance du sujet", avait déclaré Emmanuel Macron en présentant son plan pour la santé mentale, le 28 septembre dernier lors des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie. D’après les résultats d'une enquête CoviPrev publiée le 17 septembre dernier, la crise sanitaire a eu un réel impact sur la santé mentale des Français. À l'époque, 16 % d’entre eux avaient déjà déclaré des signes d’un état dépressif, 26 % un état anxieux et 10 % disaient avoir eu des pensées suicidaires au cours de l’année.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES