• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Chirurgie cardiaque

Pontage coronarien : un nouveau dispositif améliore la durabilité des greffes

Un support externe veineux (VEST) peut être placé sur une greffe de veine. Il permet d’améliorer la longévité de la greffe. 

Pontage coronarien : un nouveau dispositif améliore la durabilité des greffes KentWeakley/istock

  • Publié le 16.11.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le pontage aortocoronarien est l'opération cardiaque la plus couramment pratiquée.
  • Les veines prélevées dans les jambes sont soumises à une faible pression, l'environnement à haute pression des artères coronaires peut être à l'origine d'un épaississement des parois.

Les greffes ne sont pas éternelles. Dans le cas des pontages coronariens, les greffes de veines sont refermées au bout de dix ans, dans la moitié des cas. Ces opérations chirurgicales sont réalisées pour contourner les vaisseaux sanguins obstrués grâce à des veines, parfois prélevées dans les jambes. Cela permet de rétablir un flux sanguin normal pour des patients atteints de coronaropathie. Dans la revue scientifique Circulation, des scientifiques expliquent avoir mis au point un dispositif permettant d’améliorer la durée de vie de ces greffes. 

Qu’est-ce que le VEST ? 

"Nous devons trouver une solution pour améliorer les résultats de la chirurgie et empêcher les patients d'avoir des complications et des procédures répétées", affirme John Puskas, auteur principal de cette étude et chef du département de la chirurgie cardiovasculaire à l’hôpital du Mont Sinaï (États-Unis). Avec ses équipes, il a créé le support externe veineux (VEST): un petit appareil fait d'un treillis métallique avec du cobalt et du chrome, qui est placé sur une greffe veineuse de la taille d'un crayon. Il a pour but d’empêcher les veines de s'étirer sous une pression plus élevée, permettant ainsi une meilleure survie des greffes. 

Des participants qui étaient leur propre témoin

L’étude a été réalisée auprès de 17 centres de chirurgie cardiovasculaire au Canada et aux États-Unis, entre 2018 et 2019. 224 patients ont été recrutés : tous devaient subir un pontage aortocoronarien avec au moins deux greffes de veine saphène, celles situées dans les membres inférieurs. Il n’y avait pas de groupe témoin, chaque patient était son propre témoin : un des greffons était équipé du dispositif VEST, et l’autre ne l’était pas. Les médecins ont utilisé l'épaisseur de la couche cellulaire interne recouvrant le greffon veineux comme mesure pour déterminer le succès de l'essai. Pour y parvenir, ils ont réalisé une échographie intravasculaire à l’aide d’un cathéter, 12 mois après la chirurgie. Mais cet examen n’a pas été pertinent pour plusieurs patients, à cause de greffe rétrécie ou de problèmes de cathéter. Lorsque les chercheurs ont analysé le sous-ensemble de 113 patients, pour qui l’échographie était complète, ils ont constaté que les greffes VEST présentaient des quantités d'hyperplasie significativement inférieures à celles des greffes non-VEST. L’hyperplasie désigne l’augmentation du volume des parois, qui peut favoriser l’athérosclérose et peut conduire à une obstruction de la greffe veineuse."Ces résultats sont encourageants même si la valeur de l'analyse n'a pas tout à fait atteint la signification statistique", précise explique le Dr Puskas. Le suivi des patients va se poursuivre pendant cinq ans, afin d’évaluer les effets de ce nouveau dispositif sur du plus long terme. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES