Publicité

QUESTION D'ACTU

Dans les pays à faible revenu

Tabac : les enfants victimes de la publicité

Les enfants des pays à faible et moyen revenus sont très exposés à la publicité pro-tabac : 68% reconnaissent au moins une marque de cigarette. 

Tabac : les enfants victimes de la publicité ROUSSIER/SIPA

  • Publié 01.10.2013 à 11h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Les publicités pro-tabac atteignent les enfants des pays à faible ou moyen revenu. C’est ce qui ressort d’une étude menée par des chercheurs de la faculté de santé publique Johns Hopkins de Baltimore (Maryland), publiée dans la revue Pediatrics. Des enfants de 5 et 6 ans ont été interrogés dans 6 pays: Chine, Inde, Brésil, Russie, Nigéria, Pakistan. Il a été demandé aux enfants de faire correspondre des logos avec des produits, dont 8 marques de cigarettes. 68% d’entre eux ont identifié au moins un logo. En Chine, le taux explose à 86%. En Russie, les dégâts se limitent à une moitié des enfants interrogés.

 

La publicité touche surtout les enfants

Si les chiffres sont effrayants, les conclusions des recherches sont alarmantes. Les messages des publicités pour cigarettes atteignent mieux les enfants que les adultes. En effet, les techniques de marketing sont plus efficaces sur le jeune public. Elles influenceraient même l’attitude future des enfants envers le tabagisme. Ainsi, les enfants plus âgés qui identifient les logos perçoivent positivement la possibilité de fumer.

 

Pourquoi cette différence avec les pays à revenu élevé ? Les groupes de tabac concentrent leurs efforts dans les pays à faible ou moyen revenu, où la législation est moins stricte. Les pays industrialisés ont mis en place des règles strictes concernant la promotion du tabac. En France, la loi Evin de 1991 interdit toute « propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac et des produits dérivés. » Les pays en développement se montrent plus laxistes. Mais au sein même des pays à faible revenu, les disparités existent. Les enfants les plus familiers des logos de marques de cigarettes sont issus de foyers à faibles et moyens revenus, où l’on fume davantage.

 

Protéger la jeunesse du danger du tabac

L’étude américaine fait référence à une expérience menée il y a 22 ans aux Etats-Unis. Les enfants de 6 ans étaient aussi nombreux à reconnaître le logo Disney que celui de la marque de cigarettes « Old Joe Camel. » Suite à ces résultats, le pays avait durci ses lois contre la promotion du tabac.

  

Indirectement, c’est l’ensemble de la jeunesse mondiale qui est concerné par cette étude. Le 9 septembre dernier, une étude britannique démontrait que les campagnes de sensibilisation « choc » ont peu d’effet sur les jeunes. Les 11-16 ans retiennent les images chocs sur les paquets, mais pas les messages qui leur correspondent. L’Australie, qui possède un des taux de tabagisme les plus bas, pourrait bien montrer la voie en la matière. Les paquets y sont normalisés et aucune marque n’est mise en avant.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité