• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vaccination

Covid-19 : des ventouses pour administrer les vaccins ?

Administrer un vaccin à ADN contre la Covid-19 avec un système de ventouse pourrait augmenter la réponse immunitaire de l’organisme. Explications.

Covid-19 : des ventouses pour administrer les vaccins ? AtlasStudio/istock

  • Publié le 08.11.2021 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs administrent un vaccin à ADN via un dispositif de ventouses.
  • Avec cette méthode, la réponse immunitaire est 100 fois plus forte que si le vaccin était administré de façon classique.

D’ici quelques mois, il se pourrait que les vaccins contre la Covid-19 soient administrés à l’aide de ventouses… Du moins, dans certains pays qui utilisent ceux à ADN, comme en Inde. Avec ces doses, l’ADN est introduit directement dans les cellules, avant d’être transformé en ARN pour produire une des protéines du virus et ainsi déclencher la réponse immunitaire. En France, aucun vaccin contre la Covid-19 n’utilise ce procédé. Dans une étude publiée dans la revue Science Advances, des chercheurs ont utilisé une technique d’administration du vaccin à ADN à l’aide de ventouse. Pour cela, lors de leurs tests en laboratoire, les scientifiques ont utilisé un appareil d’aspiration portable pour administrer un vaccin à ADN contre le SARS-CoV-2 dans les cellules de la peau. Résultat : la réponse immunitaire a été environ 100 fois plus forte qu’avec le vaccin injecté de façon classique. Fort de ces résultats, la phase II des essais cliniques sur l’humain a démarré. 

Une méthode pour les vaccins à base d’acide nucléiques

L’utilisation de ventouse n’est pas nouvelle. Depuis plusieurs années, les scientifiques les utilisent pour chauffer la peau et créer une pression négative, ce qui augmente la circulation sanguine afin de favoriser, par exemple, la guérison. "Cette technique basée sur l'aspiration est mise en œuvre en appliquant une pression négative modérée sur la peau après l'injection d'acide nucléique de manière totalement non invasive (examen médical qui ne nécessite aucune effraction de la peau autre que pour prélever du sang ou pour injecter un produit)", explique Hao Lin, l’un des auteurs de l’étude. Cette méthode est facile à utiliser, rentable et peut être développée pour des applications en laboratoire ou cliniques, pour des thérapies et des vaccins à base d'acides nucléiques." La vaccination génétique ou vaccination à base d’acides nucléiques (ADN ou ARN) est assez récente - une vingtaine d’années - dans le monde médical et connue du grand public depuis peu, grâce aux vaccins à ARNm contre la Covid-19. À terme, les résultats obtenus par les chercheurs avec la ventouse pour les vaccins à ADN pourraient donc être aussi valables avec les vaccins à ARN tels que Pfizer ou Moderna. 

Une meilleure absorption des molécules d’ADN

Cette technique de vaccination à base d’acides nucléiques peut être définie comme l’injection in vivo d’ADN bactériens codant - acides nucléiques synthétiques ou modifiés qui peuvent aussi être des ARN - pour une ou plusieurs protéines dans le but de provoquer une réponse immunitaire spécifique, celle de protéger contre la Covid-19 pour ces vaccins. L’étape clé de ce processus est la livraison d'acides nucléiques dans les cellules car ils n'y entrent pas automatiquement et la plupart se dégraderont rapidement… Sauf s’ils sont protégés comme c’est le cas dans les vaccins COVID à base d'ARNm : des nanoparticules lipidiques sont utilisées pour enfermer les ARNm afin de les protéger et de les aider à traverser la membrane de la cellule. Mais, avec la technique de ventouse, après l'injection du vaccin à ADN, les chercheurs aspirent la zone où l’injection a eu lieu afin de créer une pression négative sur la peau. Ce phénomène a produit une tension et une relaxation dans les couches de la peau, ce qui favorise l'absorption des molécules d'ADN par les cellules de la peau. Le vaccin est donc plus efficace.

Une technique pour faciliter les programmes de vaccination

"Le développement de technologies d'administration améliorées joue un rôle déterminant dans la généralisation des produits biologiques à base d'acides nucléiques et leur diffusion clinique dont la distribution mondiale de vaccins n'est qu'un exemple, estime Hao Lin. Les avantages sont aussi la rentabilité du dispositif et (...) qu’il ne nécessite pas de formation poussée pour s’en servir. (...) Cette technologie facilite les programmes de vaccination dans les régions reculées du monde où les ressources sont limitées.” À quand donc l’utilisation de ventouse pour booster l’efficacité du vaccin ? Si toutes les phases des essais cliniques sont validées, une demande d’autorisation de mise sur le marché devrait être déposée.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES