• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Obésité

Lutte contre le surpoids infantile : rien de tel que de bonnes nuits !

Les nourrissons qui ont un bon rythme de sommeil auraient moins de risques de souffrir de surpoids pendant les premiers mois de leur vie. 

Lutte contre le surpoids infantile : rien de tel que de bonnes nuits ! Vera Livchak/iStock

  • Publié le 23.10.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les nouveaux-nés qui ont une quantité suffisante de sommeil et peu de réveils nocturnes auraient moins de risques d’être en surpoids.
  • Une heure de sommeil en plus serait associé à 26% de risques en moins d’être en surpoids. 

Les nourrissons dorment plusieurs fois par jour, pour un total pouvant aller jusqu’à quatorze heures… Leur rythme est donc bien différent de celui des adultes…. Ce que les parents doivent analyser et comprendre pour ne pas perturber leurs bébés car le sommeil a des conséquences importantes sur la santé des plus jeunes. En effet, selon une étude publiée dans la revue Sleep, ceux qui ne dorment pas bien auraient plus de risques de souffrir de surpoids pendant les premiers mois de leur vie. 

Pas assez de sommeil et des réveils nocturnes : attention au surpoids

L’association entre une quantité insuffisante de sommeil et la prise de poids est déjà prouvé chez les adultes et les enfants plus âgés, mais ce n’était pas le cas chez les nourrissons, explique Susan Redline, co-auteur de l'étude, MD. Dans cette étude, nous avons observé qu’une durée de sommeil plus courte, mais aussi des réveils nocturnes plus fréquents, étaient associés à une probabilité plus élevée que les nourrissons soient en surpoids au cours des six premiers mois de leur vie". 

298 bébés suivis de 2016 à 2018

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi 298 bébés nés dans un hôpital du Massachusetts, aux États-Unis, entre 2016 et 2018. Ils ont analysé leurs habitudes de sommeil avec des montres - accrochées aux chevilles des nouveaux-nés -  qui mesurent les temps d'activités et de repos sur plusieurs jours. Ils ont plus précisément travaillé sur les données de trois de leurs nuits, enregistrées à un puis six mois. En parallèle, les parents remplissaient un journal de sommeil de leur nourrisson, avec les phases de sommeil et d’éveil. Bien sûr, les informations de taille et de poids étaient aussi prises en compte pour déterminer le surpoids éventuel des bébés.

1h de sommeil en plus, 26% de risque en moins d’être en surpoids 

Forts de ces données, les chercheurs ont découvert qu'une seule heure de sommeil supplémentaire était associée à une diminution de 26% du risque de surpoids chez ces nourrissons. Autre résultat : les bébés qui se réveillent moins pendant la nuit ont aussi un risque plus faible d’être en surpoids... Mais les scientifiques n’arrivent pas à expliquer ce phénomène. D’autre part, ils pointent eux-même les défauts de leurs travaux : la sous représentation des familles de faible statut socio-économique et la non prise en compte de la durée de l'allaitement, qui peut avoir un impact important sur la croissance du nourrisson. Les auteurs souhaitent désormais poursuivre leurs recherches pour évaluer l'impact des habitudes de sommeil sur la croissance des enfants au cours de leurs deux premières années de vie. 

Cette étude souligne l'importance d'un sommeil sain à tous les âges, conclut Susan Redline. Les parents devraient demander conseil à leur pédiatres sur les meilleures pratiques pour que leur bébé ait un rythme de sommeil sain, comme des horaires de sommeil réguliers, une chambre sombre et calme pour dormir, etc.".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES