• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Doit-on laisser son bébé pleurer au coucher ?

Pleurer est le seul moyen pour le bébé de s'exprimer.

Doit-on laisser son bébé pleurer au coucher ? LeManna/iStock

  • Publié le 23.10.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


"Il faut laisser son bébé pleurer", "C'est un caprice", nombreuses sont les injonctions sur les pleurs des tout-petits. En fait, il s'agit pour l'enfant d'une forme de communication qui lui permet de survivre en exprimant ses besoins.

Pourquoi pleure-t-il au coucher ?

Le coucher est un moment particulièrement susceptible d'engendrer des pleurs pour de nombreuses raisons. Le plus souvent, il a besoin d'être rassuré, et a du mal à supporter la séparation. Vers 8 à 12 mois, c'est d'ailleurs le moment où l'angoisse est la plus importante.

D'autres besoins peuvent aussi expliquer ce mode de communication : il a froid, soif, chaud, ou sa couche peut être mouillée. S'il se réveille dans la nuit, il est peut-être entre deux cycles de sommeil et a du mal à se rendormir tout seul. Sur le matin, il a peut-être assez dormi ou as besoin de compagnie.

Pourquoi ne faut-il pas laisser pleurer votre enfant ?

Un nourrisson ne pleure jamais pour manipuler, il ne connait pas ce sentiment, chaque pleure est une façon pour lui de communiquer son besoin à ses parents. Ne vous culpabilisez donc pas sur vos compétences, il est normal que votre enfant pleure, en moyenne 2 à 3h par jour, particulièrement en fin d'après-midi ou en début de soirée.

Prenez donc à chaque fois le temps de le consoler pour qu'il se sente aimé et sécurisé et faites attention aux idées reçues. En étant attentif, vous pourrez peut-être reconnaître certains pleurs spécifiques pour la faim, la douleur, l'ennui, ou la fatigue.

En savoir plus : "Il pleure que dit-il ?" de Priscilla Dunstan, éditions Marabout .

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES