• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Hommage

Jean Daniel Flaysakier : médecin célèbre, saltimbanque inconnu

Jean-Daniel Flaysakier, médecin-journaliste célèbre et saltimbanque inconnu est décédé le 7 octobre

Jean Daniel Flaysakier : médecin célèbre, saltimbanque inconnu Dailymotion

  • Publié le 11.10.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


C’était il y a un peu moins de cinquante ans ; à Tours. Je me morfondais sur les bancs de la faculté de médecine. Pas persuadé d’avoir choisi la bonne voie pour assouvir mon besoin de liberté, de grands espace et d’aventure. À cette époque, les bars étaient le refuge de nos aigreurs de vie. Heureusement, il y avait la musique et nos orchestres bénéficiaient du renfort d’un présentateur étonnant au talent incroyable. Lui aussi étudiant en médecine ; lui aussi persuadé que son avenir se situait loin de la carrière que l’on nous décrivait, loin du Graal de l’internat. Mais c’était cela ou quitter la Faculté. Nous étions sans doute trop couards pour décider de mener une vie de saltimbanque ; sans tristesse certes mais aussi sans enthousiasme.

Il y avait à la tête de la faculté de médecine, un homme dont on n’a pas assez salué le modernisme de la pensée. Le professeur André Gouazé, neuro chirurgien au profil très traditionnel mais aux idées d’avant-garde, nous parlait souvent de son projet de troisième cycle des études de médecine ; avec force d’exemples : « On a besoin de médecins avocats, de médecins architectes, de médecins militaires (il en était un) de médecins journalistes », répétait-il à l’envie.

Je vais être franc, Jean Daniel avait perçu le message de façon plus intime que moi. Il y avait à Tours un service d’exception qui travaillait sur le vaccin contre l’hépatite B. Il y apporta son enthousiasme et en passant par l’Afrique, le Japon et les États unis, il se retrouva titulaire d’un master de sciences en épidémiologie à l’école de santé publique de Boston. Très utile pour, très vite, se diriger vers les rédactions des médias qui commençaient, eux-aussi, à percevoir l’intérêt d’avoir un médecin journaliste en leur sein.

La carrière du Dr Jean-Daniel Flaysakier commençait. Elle durera de 1985 à 2018.  D’abord sur France 3 Pays de Loire, puis à la rédaction parisienne de France Télévision, ou il restera toute sa carrière terminant rédacteur en chef.

Précis, mais le nœud papillon toujours en bataille, pour défendre avec passion ses sujets. Son humour dévastateur était redouté. C’est d’ailleurs dommage qu’il n’ait pas cédé aux délices d’une carrière de comique que tout le monde lui demandait, réservant son « one man show » à ses amis proches. Dont j’avais l’honneur de faire partie, lorsque par un itinéraire très détourné, j’avais moi-même embrassé la carrière de journalistes.

Il avait un goût prononcé pour la cancérologie. D’ailleurs un peu déçu par les perspectives que lui donnait le service public au-delà de son poste de rédacteur en chef, il avait repris ses études en oncologie pour après…

Il m’avait annoncé cela en Octobre 2018.

Il n’aura pas eu le temps vraiment d’y connaître la même réussite que sur les plateaux de télévision.

Jean-Daniel a été retrouvé mort sur une plage des sables d’Olonne, le 7 octobre.

Mort seul, lui qui avait fasciné des dizaines de millions de gens par son talent ; face à l’océan qu’il aimait tant.

Repose en paix ami…

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES