• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Une tristesse qui persiste

Dépression des seniors : les femmes sont plus menacées que les hommes

La dépression des personnes âgées peut être liée à différents facteurs : le deuil, l’isolement ou encore la maladie. 

Dépression des seniors : les femmes sont plus menacées que les hommes PIKSEL/istock

  • Publié le 29.09.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Selon la haute autorité de santé, 13% des plus de 65 ans et 18% des plus de 85 ans reçoivent des ordonnances d’anti-dépresseur.
  • Entre 5 et 15% de la population âgée serait atteinte de dépression caractérisée.
  • La GDS, pour Geriatric Depression Scale, permet de dépister la dépression chez les personnes âgées.

La dépression touche tout le monde : femme, homme, enfant, adolescent, adulte et personne âgée. Parmi cette dernière catégorie, cette maladie est fréquente, mais souvent mal ou peu diagnostiquée. Selon une étude parue récemment dans Journal of Affective Disorders, le risque augmente à partir de l’entrée dans la soixantaine, et les femmes sont particulièrement concernées. 

Une différence plus marquée après 80 ans

Les chercheurs de l’université canadienne Simon Fraser ont analysé les données de plus de 50 000 personnes âgées de 45 à 85 ans. Ils ont observé parmi elles le nombre de symptômes dépressifs signalés. "Nous constatons que sur toute cette tranche d'âge, de 45 à 85 ans, les femmes ont signalé davantage de symptômes dépressifs, mais cette différence entre les hommes et les femmes est plus amplifiée après 80 ans", explique John Best, l’un des auteurs. La fin de vie fait aussi partie des facteurs de risque de la dépression dans cette tranche d’âge. 

Des causes inconnues, mais des pistes de prévention 

Selon les auteurs de cette étude, il n’existe pas de cause spécifique à l’augmentation des dépressions à cette période de la vie, mais une multitude de facteurs pouvant y contribuer : les personnes âgées sont plus susceptibles de vivre un deuil, d’avoir des problèmes de santé ou d’être isolées socialement. Ils comptent poursuivre leurs travaux pour mieux comprendre l’origine des symptômes dépressifs, mais ces résultats permettent déjà une meilleure prise en charge selon eux. "Avoir conscience qu'il est probable que votre parent plus âgé souffre de symptômes dépressifs à la fin de la soixantaine et à partir de ses 80 ans, renforce l'importance de garder les personnes âgées actives mentalement, physiquement, socialement et peut-être aussi spirituellement", indique John Best. Il fournit deux conseils : s’assurer que les personnes âgées maintiennent des relations sociales de qualité et les encourager à être aussi actives que possible d’un point de vue physique. 

Comment repérer la dépression chez une personne âgée ?

Il existe des signes permettant de repérer la souffrance psychologique d’une personne âgée. Il peut s’agir de fatigue, de douleur physique, de perte de poids, de symptômes médicaux multiples et inexpliqués, d’une forme de négligence de la personne vis-à-vis d’elle-même, ou d'une consommation accrue d’alcool. Si le diagnostic confirme la dépression, un traitement anti-dépresseur est généralement prescrit mais il est complété par des approches non-médicamenteuses : prise en charge psychologique, amélioration de l’hygiène de vie, des activités sociales, etc. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES