• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychiatrie

Syndrome de Noé : quel est cet étrange trouble lié aux animaux de compagnie ?

Les personnes atteintes du syndrome de Noé adoptent des animaux de compagnie de façon excessive et pathologique. Ce trouble obsessionnel compulsif peut être pris en charge avec des thérapies adaptées.

Syndrome de Noé : quel est cet étrange trouble lié aux animaux de compagnie ? Litvalifa / istock.

  • Publié le 26.09.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Dans le Pas-de-Calais, une famille avait une cinquantaine de chats dans une seule maison.
  • Les membres de ce foyer étaient certainement atteints du syndrôme de Noé.

Avez-vous déjà entendu parler du syndrôme de Noé ? Il s’agit d’un trouble obsessionnel compulsif (TOC) qui consiste, pour ceux qui en sont atteints, à adopter énormément d’animaux de compagnie… En effet, ces patients les accumulent de façon pathologique et excessive. Dans le Pas-de-Calais, par exemple, une bénévole de "SOS chats Étaples" a récemment alerté la municipalité de la ville sur le cas d’une famille qui vivaient avec plus d’une cinquantaine de chats. Elle estime que les membres de ce foyer étaient justement atteints de cette pathologie.

La certitude de faire une bonne action

Avec le syndrôme de Noé, les patients adoptent des animaux de compagnie par certitude de faire une bonne action. Hors, plus le nombre devient important, plus la qualité de vie de ces petits compagnons - généralement canins ou félins - diminue. D’autant plus que cela représente un investissement très important (alimentation, vétérinaire...) que les propriétaires ne sont pas toujours en mesure d’assumer. En effet, si on reprend le cas de cette famille d’Étaples, il semble difficile d’imaginer qu’ils puissent s’occuper dignement de 50 chats à la fois.

Des conséquences parfois dramatiques

Mais ce syndrôme peut avoir des conséquences bien plus dramatiques. En juillet 2020, à Besançon, une soixantaine de chats avaient été retrouvés morts dans le congélateur d’une personne visiblement atteinte de ce syndrôme. Des conditions de vie loin d’être optimums pour les animaux comme pour les maîtres, bien que ces derniers ne s’en rendent généralement pas compte.

Le déni fait partie du syndrome de Noé

Le déni fait partie du syndrome de Noé… Pourtant, pour qu’il soit pris en charge, il faut que les patients - où au moins une personne de leur entourage - en prennent conscience. Des thérapies cognitives et comportementales permettent de soigner cette pathologie. Celles-ci peuvent être plus ou moins longues en fonction des patients.

Les chats et les chiens sont les plus souvent adoptés

En ce qui concerne les statistiques, les femmes sont plus touchées que les hommes par le syndrome de Noé : elles représentent 75% de ces patients. Côté animaux, les chats sont les animaux les plus adoptés par ces personnes, à hauteur de 81% des acquisitions, suivis des chiens (55%) et des oiseaux (17%). Enfin, les patients atteints par ce syndrome ont en moyenne 39 animaux dans leur logement.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES