• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychiatrie

Un jeune sur deux souffre d’éco-anxiété

Incendies, inondations, tempêtes... Alors que les catastrophes naturelles se sont enchaînées cet été, de plus en plus de jeunes disent souffrir d'un nouveau mal : l'éco-anxiété. 

Un jeune sur deux souffre d’éco-anxiété RED_SPY / istock.

  • Publié le 21.09.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'éco-anxiété est une forme d'anxiété liée au stress du réchauffement climatique.
  • L'anxiété peut, lorsqu'elle est forte, devenir une véritable pathologie psychiatrique.

Selon une étude internationale publiée dans la revue The Lancet Planetary Health, un jeune sur deux déclare souffrir d’éco-anxiété.

Pour parvenir à ce résultat, des scientifiques d’universités britanniques, américaines et finlandaises ont sondé 10 000 jeunes âgées de 16 à 25 ans sans leur dire le sujet de l’étude. Ils habitaient dans une dizaine de pays différents (dont la France), plus ou moins pauvres et plus ou moins soumis aux catastrophes naturelles.

Un futur effrayant

Bilan : 45 % d’entre eux déclarent que leur "éco-anxiété" se manifeste dans la capacité à appréhender leur vie de tous les jours, et 75 % jugent le futur "effrayant".  55 % des jeunes estiment aussi qu’ils auront moins d’opportunités que leurs parents, et 52 % des sondés ont peur pour leur famille.

Ces ruminations impactent la santé mentale, puisque 50 % des jeunes interrogés se sentent tristes, anxieux, en colère, démunis ou coupables face à la crise climatique. "Ces facteurs de stress psychologique menacent la santé et le bien-être, et peuvent être considérés comme moralement préjuiciables et injustes", écrivent d'ailleurs les chercheurs, très inquiets.

Individualisation du problème climatique

"Les jeunes individualisent le problème climatique. Ils pensent que c’est de leur ressort. C’est notamment dû au récit autour de la crise climatique : ce serait une affaire de décisions personnelles", analyse encore dans Le Parisien Xavier Briffault, sociologue de la santé mentale au CNRS.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES