• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Risque cardiovasculaire : préférez les substituts au sel !

Un substitut au sel qui remplace le chlorure de sodium par du chlorure de potassium aurait des effets positifs sur la réduction du risque cardiovasculaire.

Risque cardiovasculaire : préférez les substituts au sel ! Albina Gavrilovic/iStock

  • Publié le 01.09.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les effets positifs d'un substitut du sel sur l'hypertension avaient déjà été démontrés
  • Remplacer le chlorure de sodium par du chlorure de potassium permettrait aussi de réduire le risque d'AVC et d'accident cardiovasculaire majeur

Oubliez le sel ! Ou plutôt, remplacez-le. Si son goût vient agrémenter la saveur de nombreux plats, il a des effets néfastes sur la tension artérielle, le risque de maladie cardio-vasculaire et, par conséquent, le risque de décès. Sur l'hypertension, on connaissait déjà les bienfaits de la substitution par des produits remplaçant dans le sel le chlorure de sodium par du chlorure de potassium. Selon, une étude présentée dans le cadre du Congrès 2021 de la Société Européenne de Cardiologie -étude publiée dans le New England Journal of Medicine-, de tels substituts permettraient de prévenir également le risque d'AVC et plus généralement le risque d'accident cardio-vasculaire.

C'est à la suite d'un essai mené dans plusieurs centaines de villages chinois et regroupant au total plus de 20 000 participants (âge moyen de 65,4 ans et répartition quasi-égale entre hommes et femmes) que les chercheurs ont abouti à ces conclusions. Tous ceux qui ont joué le jeu de cette étude ont reçu un substitut au sel gratuit composé de 75% de chlorure de potassium et seulement 25% de chlorure de sodium pour remplacer le sel ordinaire et ont été invités à l'utiliser pour cuire, assaisonner ou conserver les aliments. Parallèlement, les habitants d'autres villages témoins ont continué, eux, à utiliser du sel ordinaire.

Une réduction sensible des accidents cardiovasculaires

A l'issue d'un suivi de près de 5 ans, il a été constaté que le sel de remplacement avait permis de réduire le risque d'accident vasculaire cérébral (29,14/1 000 patients-années contre 33,65/1 000 patients-années) mais aussi celui des AVC et syndromes coronariens aigus (49,09/1 000 patients-années contre 56,29/1 000 patients-années) et celui de la mortalité (39,27 versus 44,61).

"Le résultat de cet essai est particulièrement intéressant parce que la substitution de sel est un des rares moyens pratiques pour obtenir des changements dans la consommation de sel par une population", a souligné le professeur australien Bruce Neal, auteur de cette étude qui estime que "cette substitution pourrait être utilisée par des milliards de personnes avec des avantages encore plus importants".

En Chine, ce sont principalement les populations les plus défavorisées qui utilisent le sel pour accompagner ou conserver leurs aliments. Et le substitut utilisé dans l'essai démontrant ses bienfaits a, en plus, la particularité d'être ... moins cher que le sel et plus facile à fabriquer !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité