Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé des écoliers

Une campagne pour alléger les cartables des écoliers

Un écolier ne devrait pas porter plus de 10% de son poids, il en transporte 20%. Une campagne propose aux élèves du CM1 à la 6ème un bilan gratuit chez le kinésithérapeute.

Une campagne pour alléger les cartables des écoliers CHARLY ORADOUR

  • Publié 23.09.2013 à 12h18
  • |
  • |
  • |
  • |


18% des écoliers se plaignent du mal de dos (1) , un problème à prendre au sérieux pour la Fédération de parents d’élèves FCPE | Campagne "Le poids du cartable". En partenariat avec le Syndicat national des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs, elle propose une quinzaine du bilan gratuit de ce 23 septembre au 5 octobre.  Les élèves du CM1 à la 6ème pourront consulter gratuitement un des 250 kinés participant à l’opération Site de la campagne "M'ton dos".

Comment gérer son matériel scolaire, positionner l’espace de travail ou se tenir, c'est ce que propose la campagne « M’ton dos. » Lors d'une consulstation chez les  kinés, un questionnaire, des mesures et des tests dediagnostiquer permettront d'identifier les causes des douleurs : raideurs, tensions musculaires, mauvaises postures.

Mot d'ordre de cette campagne 2013, alléger les cartables des enfants.. Un écolier ne devrait pas porter plus de 10% de son poids, il en transporte actuellement plus de 20%, soit 8,5 kg en moyenne. La FCPE, partenaire de la campagne, gère le volet conseil de cette quinzaine. Au-delà des familles, elle veut sensibiliser les établissements à d’autres pratiques scolaires. Du manuel numérique projeté au tableau à la tablette qui fait office de cartable virtuel, de nombreuses options s’ouvrent aux écoles.
La Fédération demande également la généralisation de demi-manuels dans certaines matières. Et souhaite inscrire une loi protégeant les enfants contre les cartables trop lourds. 

La campagne « M’ton dos », lancée en 2008, a révélé que 64% des 1 000 enfants qui ont consulté en 2012 se sont plaints de douleurs au dos. Des maux qui généreraient 9 millions de journées d’arrêt de travail et coûteraient 2 milliards d’euros chaque année, selon la FCPE.

  

(1) Sondage INPES 2010, enquête "Health Behaviour on School-aged Children" auprès d'enfants de 10 à 15 ans

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité