• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sport

Les tendons : la clé des performances à haute vitesse

Lorsqu’un individu réalise un mouvement à très grande vitesse, ses muscles ne produisent plus d’énergie. Ce sont alors les tendons, via un système de retour d'énergie, qui libèrent rapidement de l’énergie. Explications.

Les tendons : la clé des performances à haute vitesse Inside Creative House/iStock

  • Publié le 03.08.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Lors d’une course à grande vitesse, les muscles ont un problème : ils ne peuvent pas produire beaucoup de force.
  • Les tendons permettent aux athlètes de stocker de l'énergie afin de pouvoir la libérer rapidement en cas de besoin.
  • Pour garder ses capacités physiques le plus longtemps possible, il faut s’entraîner régulièrement pour entretenir la rigidité des tendons.

Neuf secondes 80… C’est avec ce temps record que le sprinteur Lamont Marcell Jacobs a remporté la médaille d’or de l’épreuve de 100 mètres aux Jeux Olympiques de Tokyo, dimanche dernier. Cette prouesse est-elle due à ses muscles ? Évidemment, mais ils ne sont pas les seuls responsables de cette victoire. L’un des éléments essentiels est aussi l’entretien et l’utilisation des tendons, comme l'explique The Conversation. Ceux-ci peuvent être définis comme des sortes de fils qui relient le muscle à l’os. Ils transmettent ainsi la force au système squelettique. Les doigts, par exemple, n’ont pas de muscles mais peuvent bouger grâce aux tendons qui les relient aux muscles de l’avant bras. Pour tous mais encore plus pour les sportifs, leur rôle est donc crucial pour atteindre de bonnes performances. 

La force des muscles vient de deux protéines : l'actine et la myosine

Les muscles sont très puissants, ils permettent de porter des charges très lourdes, de se mouvoir rapidement, etc. Leur force vient de l'interaction entre deux protéines : l'actine et la myosine. L’alliance de ces deux protéines dans les cellules du muscle permet la contraction musculaire. Dans le détail, la myosine se fixe à l'actine en forme de tige. Ainsi, les deux protéines glissent l’une contre l’autre : c’est ce mouvement qui produit la force dont les muscles ont besoin au quotidien lorsque nous montons des escaliers ou que nous portons des sacs de courses par exemple. Mais, lors d’une course à grande vitesse, les muscles ont un problème : ils ne peuvent pas produire beaucoup de force car les deux protéines responsables de la contraction musculaire - l'actine et la myosine - ont plus de mal à se fixer l’une à l’autre. Elles ne remplissent donc plus leur rôle correctement. À très grande vitesse, les muscles ne produiraient même plus du tout de force. Les records du monde de vitesse existent donc… grâce aux tendons.

Les tendons stockent l’énergie pour mieux la libérer

À eux seuls, les muscles ne peuvent par exemple pas produire la moitié de la puissance qu’exige une épreuve de sprint ou de saut vertical. C’est ici qu’interviennent les tendons, qui permettent aux athlètes de stocker de l'énergie afin de pouvoir la libérer rapidement en cas de besoin. Ce phénomène est appelé le “système de retour d'énergie”. Celui-ci est permis par un tendon assez long et extensible, attaché à un muscle fort. Lorsque le muscle produit de la force, il étire le tendon, emmagasinant de l'énergie élastique. Lorsque le tendon se détend, il génère une puissance bien supérieure à celle de nos muscles. On peut donc dire que nos tendons sont des amplificateurs de puissance !

Entretenir la rigidité des tendons pour garder ses capacités physiques

Pour tirer le meilleur bénéfice possible de nos tendons, il existe quelques astuces. Tout d’abord, se déplacer dans une direction opposée au mouvement souhaité - faire donc un contre-mouvement - permet que la force musculaire soit déjà élevée lorsque le geste voulu commence. C’est le principe du service au tennis : il part d’abord vers l’arrière pour ensuite mieux lancer la balle vers l’avant. D’autre part, pour améliorer les performances, un sportif aussi bien qu’un individu normal doivent s’entraîner régulièrement pour rendre les tendons plus rigides. En effet, cette rigidité diminue avec l’âge, ce qui réduit les capacités physiques. Le mieux est donc de marcher tous les jours et de faire du sport régulièrement pour entretenir la rigidité de ses tendons. Chez les personnes âgées, cette hygiène de vie leur permettra de conserver un bon rythme de marche plus longtemps. Faire une à deux séries de squats par jour est par exemple une très bonne routine pour atteindre cet objectif !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité