• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sport

Médailles aux JO : comment mesurer le bonheur des athlètes avec la reconnaissance faciale

Un logiciel d’expression faciale permet de déterminer quelle médaille olympique rend le plus heureux, alors que le bronze rend parfois plus heureux que l’argent.

Médailles aux JO : comment mesurer le bonheur des athlètes avec la reconnaissance faciale Motortion/iStock

  • Publié le 23.07.2021 à 09h50
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les médaillés de bronze sont plus susceptibles d'afficher un sourire que les médaillés d'argent.
  • La plupart des médaillés d'argent ont formé une comparaison à la hausse avec les médaillés d'or tandis que les médaillés de bronze ont formé une comparaison à la baisse avec le quatrième.

Ce vendredi 23 juillet débute les Jeux Olympiques de Tokyo. Jusqu’au 8 août, les plus grands athlètes vont s’affronter dans plus de 300 épreuves pour tenter de remporter le graal ultime : la médaille d’or. Si celle-ci procure le plus d’émotion positive, la médaille de bronze entraîne parfois plus de joie que l’argent. Dans une nouvelle recherche, des scientifiques américains de l'université du Minnesota ont tenté de comprendre pourquoi. Publiée dans le Journal of Experimental Psychology, leur étude montre la mise au point d’un logiciel d'expression faciale permettant réellement de savoir quelle médaille procure le plus de plaisir entre l’argent et le bronze.

Le bronze rend plus heureux que l’argent

Les chercheurs ont étudié les photographies du stand des médailles de 413 athlètes de 142 épreuves, représentant 67 pays, lors des cinq Jeux Olympiques d'été entre 2000 et 2016. À l'aide d'un logiciel commercial d'expression faciale, ils ont comparé l'apparence faciale des trois médaillés. Celui-ci élimine presque tout biais possible en observant de manière objective selon un nombre important de facteurs les différents athlètes.

Les résultats ont reproduit et élargi ce qui avait été trouvé précédemment : les médaillés de bronze sont plus susceptibles d'afficher un sourire que les médaillés d'argent. Les médaillés d'or restent les plus heureux.

Deux explications

Pour les chercheurs, cela tient à deux explications, toutes deux basées sur ce que les scientifiques appellent la pensée contrefactuelle. Tout d’abord, la plupart des médaillés d'argent ont formé une comparaison à la hausse avec les médaillés d'or avec des pensées comme “j'ai presque gagné l'or”, tandis que les médaillés de bronze ont formé une comparaison à la baisse avec le quatrième avec des pensées telles que “au moins j'ai gagné une médaille”. Ensuite, les médaillés forment leurs pensées en fonction de leurs attentes lors de l'entrée dans l'événement et les médaillés d'argent sont généralement plus déçus parce que leurs attentes en matière de performance étaient plus élevées que les médaillés de bronze.

Maintenant, nous avons une meilleure idée de la raison pour laquelle les athlètes qui ont objectivement fait mieux, comme ceux qui ont remporté l’argent contre le bronze, pourraient sembler moins heureux, a conclu William Hedgcock, auteur principal de l’étude. La notion de comparaisons ascendantes et descendantes s'applique non seulement aux médaillés olympiques mais aussi à de nombreux aspects de la vie tels que les performances au travail, à l'école ou lors des achats, par exemple.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité