• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

ANSM

L’Agence du médicament recommande le retrait de certains stérilets

Certains stérilets des marques Ancora et Novaplus, dont la commercialisation est déjà suspendue depuis novembre 2019, doivent être retirés préventivement. 

L’Agence du médicament recommande le retrait de certains stérilets Menshalena / istock.

  • Publié le 28.07.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le dispositif intra-utérin (DIU), ou stérilet, est un moyen contraceptif réversible inventé en 1928 par Ernst Gräfenberg.
  • Il s'agit d'un petit objet le plus souvent en forme de T, inséré dans l'utérus par le vagin pour prévenir la fécondation et secondairement la nidation.

L’Agence du médicament recommande le retrait sans urgence de certains stérilets. "Nous recommandons, par mesure de précaution, que toutes les femmes porteuses d’un DIU Ancora ou Novaplus, ayant été posé avant mars 2019, se le fassent retirer. Les femmes porteuses d’un DIU Ancora ou Novaplus ayant été posé après mars 2019 peuvent en revanche le conserver", expliquent les experts en santé publique.

Consulter un professionnel de santé

"C’est une mesure de précaution, sans urgence, à prévoir lors de la prochaine consultation avec son gynécologue", son médecin généraliste ou sa sage-femme, a précisé à l’AFP Thierry Thomas, directeur adjoint de l’ANSM chargé des dispositifs médicaux.

De nombreux signalements, notamment de grossesse ou d’expulsion spontanée du stérilet, sont régulièrement remontés à l’ANSM concernant des modèles Ancora ou Novaplus ayant été posés jusqu’en mars 2019, qu’ils aient été vendus seuls ou avec un set de pose Sethygyn.

Expulsion spontanée 

Voici les signes pouvant indiquer une expulsion spontanée du stérilet :
- fil de traction du DIU absent ou plus long que prévu ;
- douleur abdominale ;
- saignements entre les règles ou après un rapport sexuel ;
- douleurs lors des rapports sexuels.

"Certaines expulsions peuvent être asymptomatiques", précise l’ANSM. Si vous suspectez une expulsion spontanée de votre stérilet, avec ou sans signes évocateurs, consultez dès que possible le professionnel qui assure habituellement votre suivi gynécologique et utilisez une autre méthode de contraception jusqu’à la consultation.

C'est régulièrement que des dispositifs médicaux sont implantés dans le corps des femmes puis rappelés, comme ce fut par exemple le cas pour les prothèses PIP et les implants Essure. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité