• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Occlusion intestinale

Jair Bolsonaro hospitalisé pour un hoquet : à partir de quand devient-il grave ?

Un hoquet persistant peut être le signe d’un problème de santé plus grave. S’il est transitoire, quelques astuces permettent de le stopper rapidement.

Jair Bolsonaro hospitalisé pour un hoquet : à partir de quand devient-il grave ? @wikipédia.

  • Publié le 16.07.2021 à 13h49
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La plupart du temps, le hoquet est bénin, apparaît et disparaît seul. Mais quelques astuces permettent de le faire partir plus vite.
  • S’il persiste ou devient chronique, il peut être le signe d’une maladie plus grave.

Jair Bolsonaro, le Président brésilien, a été admis en urgence à l’hôpital le 14 juillet dernier en raison de douleurs abdominales très fortes. Depuis plusieurs jours, ce dernier se plaignait d’un hoquet persistant. "Suivant les orientations de son équipe médicale, il a été admis à l’hôpital des Forces armées pour réaliser des examens afin d’identifier les causes du hoquet", selon un communiqué officiel relayé par le site internet Voici. Cet exemple montre que le hoquet, généralement considéré comme bénin, peut devenir dangereux.

Le hoquet persiste 48 heures maximum

Le hoquet est une succession de secousses répétitives et parfois bruyantes. Celui-ci est dû à une contraction involontaire, spasmodique et coordonnée de tous les muscles inspiratoires - le diaphragme et les muscles intercostaux - associée à une fermeture de la glotte.

La plupart du temps, le hoquet dit transitoire - ou aigu - est banal et inoffensif. Sa durée va de quelques minutes à 48 heures grand maximum. Il est généralement dû à des problèmes digestifs, notamment liés à un excès de nourriture ou d'alcool, à la consommation de boissons gazeuses ou au stress. Dans ce cas, pour le faire passer, quelques remèdes existent.

Quelques remèdes pour faire passer le hoquet aigu

Comme le hoquet touche les muscles inspiratoires, la première technique pour le faire passer est basée sur la respiration : retenir son souffle pendant vingt secondes puis expirer très lentement. En répétant cet exercice plusieurs fois, il est fort probable que le hoquet s’arrête.

Autre technique si la première échoue : aspirer lentement en comptant jusqu’à cinq, et inversement pour l’expiration, le tout plusieurs fois. Si cela ne fonctionne toujours pas, il faut alors essayer de boire à l’envers ! Concrètement, la personne se penche en avant en buvant par le côté du verre le plus éloigné. Les muscles de l'abdomen devraient se contracter et stopper le hoquet. Enfin, certains choisissent de sucer un glaçon ou encore de boire rapidement plusieurs gorgées d’eau d’affilée.

S’il persiste, il faut consulter un médecin pour établir un diagnostic

Néanmoins, dans certains cas, le hoquet peut devenir chronique ou dépasser 48 heures. Ainsi, il peut perturber l'alimentation, le sommeil et la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Il ne faut alors pas hésiter à consulter un médecin qui pourra trouver la cause profonde de ce problème. Celui-ci peut être associé à une maladie de l’œsophage, comme une irritation, une hernie hiatale, ou encore un ulcère ou à une irritation du muscle diaphragmatique. Plus rare, le hoquet peut aussi être causé par une maladie du pharynx ou du larynx, une maladie neurologique comme une tumeur cérébrale, un problème intra-thoracique - une infection, une atteinte cardiaque ou pulmonaire - ou intra-abdominal, comme une tumeur du foie, de l’estomac ou du pancréas. Lorsque la cause semble complexe, les patients réalisent généralement des examens plus poussés pour établir un diagnostic.

Enfin, derniers cas de figure, le hoquet peut aussi être lié à une anesthésie récente ou à un trouble métabolique concernant le sucre comme de l’hypo ou de l’hyperglycémie, ou à un déséquilibre en sel. Si aucune cause médicale n’est trouvée, ce problème chronique peut également être lié à un facteur psychologique.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité