• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Hygiène bucco-dentaire

Des scientifiques démontrent un lien entre la perte des dents et la démence

Plus on perd des dents, plus notre risque de développer une forme de démence augmente. 

Des scientifiques démontrent un lien entre la perte des dents et la démence Istock.

  • Publié le 15.07.2021 à 11h45
  • |
  • Mise à jour le 15.07.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chaque année, on dénombre près de 10 millions de nouveaux cas de démence dans le monde.
  • La plupart des adultes ont 32 dents. Et, parmi ces dents, il y a 8 incisives, 4 canines, 8 prémolaires et 12 molaires (dont 4 dents de sagesse).

Selon une nouvelle étude, il existe un lien avéré entre la perte des dents et la démence. Pour parvenir à ces conclusions, des chercheurs britanniques ont synthétisé les résultats de 14 essais incluant plus de 34 000 adultes. Au sein de cette cohorte, plus de 4 500 sujets souffraient d’une fonction cognitive altérée.

Bilan : comparées à celles ayant toutes leurs dents, les personnes ayant perdu au moins une dent avaient 1,48 fois plus de risque de présenter une altération de leur fonction cognitive, et 1,28 fois plus de risque de développer une forme de démence.

Le nombre de dents perdues compte

Par ailleurs, le risque de dégénérescence neurologique était corrélé au nombre de dents perdues. Ainsi, à chaque dent supplémentaire tombée, la probabilité augmentait de 1,4% pour la diminution de la fonction cognitive. Le risque montait de 1,1% concernant la démence.

"Nos résultats soulignent l’importance de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire notamment afin de préserver la fonction cognitive", concluent les auteurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité