• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Dermatite atopique

Journée nationale de l'eczéma : comment faire taire les moqueries à l'école

A la veille de la journée de sensibilisation à l'eczéma, une nouvelle enquête révèle que beaucoup d'enfants souffrent socialement de cette maladie de peau. 

Journée nationale de l'eczéma : comment faire taire les moqueries à l'école stevenrwilson / istock.

  • Publié le 04.06.2021 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'eczéma affecte la qualité de vie de 2,5 millions de Français de tous les âges.
  • L'eczéma est une maladie dermatologique chronique qui survient par poussées inflammatoires et qui peut atteindre toutes les parties du corps.

Selon une nouvelle enquête*, 15% des enfants souffrant d’eczéma, et jusqu’à 51% des cas sévères, doivent subir au moins une fois par semaine les moqueries de leurs camarades, lorsqu’il ne s’agit pas de bagarres.

Des enfants malheureux

33% des enfants (69% des cas sévères) déclarent aussi avoir été mal à l’aise, malheureux ou tristes au cours des sept derniers jours du fait de leur maladie. 22% des enfants atteints d’eczéma indiquent également des problèmes de sommeil au cours des sept derniers jours (67% des cas sévères). Par ailleurs, 46% des enfants ne parlent jamais de leur maladie avec leurs amis et seulement 2% en parlent.

Que faire pour protéger son enfant ? 

Dans ce contexte, l’Association Française de l’eczéma recommande aux parents :

- en début d’année scolaire, informer le professeur/instituteur-trice, directeur-trice, voire l’infirmier-ière de l’école.

- Parler régulièrement de l’eczéma avec l’enfant, en adaptant bien sûr le discours à son âge et à sa personnalité.

- Demander des horaires aménagés. Souvent fatigués car en manque de sommeil, les enfants souffrant d’eczéma peuvent avoir besoin de moments de repos dans la journée.

- Proposer aux instituteurs d’organiser dans la classe "un atelier eczéma" pour informer sur la maladie.

L'eczéma se manifeste par des démangeaisons intenses, des plaques rouges, des squames, des croûtes, des lésions, des vésicules suintantes, des infections cutanées, des douleurs, des oedèmes et des sensations de brûlures. 

*Enquête EclA Junior février 2021 sur l’impact de l’eczéma atopique sur la vie quotidienne des enfants de 6 à 11 ans.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES