• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

OCDE

Plus d'un verre d'alcool par jour, c'est un an d'espérance de vie en moins

Un rapport de l’OCDE publié mercredi 19 mai estime que la consommation excessive d’alcool fait perdre en moyenne près d’un an d’espérance de vie. 

Plus d'un verre d'alcool par jour, c'est un an d'espérance de vie en moins Diy13 / istock.

  • Publié le 20.05.2021 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 30% des adultes ont une consommation excessive d'alcool au moins une fois par mois.
  • Santé publique France recommande de ne pas boire plus de dix verres par semaine, avec au moins deux jours sans consommer.

Selon de nouvelles simulations de l'OCDE publiées mercredi 19 mai, boire plus d’un verre d’alcool par jour fait perdre près d’un an d’espérance de vie.

"L’espérance de vie devrait être inférieure de près d'un an (0,9 mois) au cours de la période 2020-50 en raison des pathologies causées par une consommation supérieure à un verre par jour pour les femmes et à 1,5 verre par jour pour les hommes", détaillent les experts.  

1,1 million de décès prématurés dans les pays de l'OCDE

Au cours de la même période, les maladies et les blessures causées par une consommation supérieure à 1/1,5 verre par jour entraîneront 1,1 million de décès prématurés dans les pays de l'OCDE, de l'Union européenne (UE27) et du Groupe des 20 (G20). "La consommation excessive d'alcool est également à l'origine d’accidents de la route, de violences, de troubles causés par l'alcoolisation fœtale et de maladies chroniques telles que l’alcoolisme, les cancers et la cirrhose du foie", ajoute l’OCDE.

Une consommation supérieure à 1/1,5 verre par jour entraîne également des coûts supplémentaires pour les systèmes de santé. Ces dépenses représentent, en moyenne, 87 % de l'ensemble des coûts de traitement de la dépendance, 35 % des coûts de traitement de la cirrhose et une part importante des coûts de traitement des blessures et des cancers. Selon les simulations, environ 2,4 % des dépenses annuelles de santé seront consacrées au traitement des maladies causées par une consommation supérieure à ce seuil (sur la période 2020-50).

10 litres d'alcool par personne

La consommation d'alcool chez les individus âgés de 15 ans et plus a été estimée à 10 litres d'alcool par personne en 2018 - ce qui équivaut à deux bouteilles de vin ou près de 4 litres de bière par semaine et par habitant dans les pays de l'OCDE. Avant la pandémie, près d'un adulte sur trois dans les pays de l'OCDE avait pratiqué le binge drinking au moins une fois au cours du mois précédent, ce qui correspond à boire plus de 80 % d'une bouteille de vin ou 1,5 litre de bière en une seule occasion.

"La consommation nocive d'alcool chez les jeunes adultes est très répandue. Plus de 60 % des adolescents de 15 ans boivent de l'alcool et un sur cinq a déjà connu l'ivresse au moins deux fois", notent les scientifiques. Les femmes ayant un niveau d'éducation élevé et les personnes très riches ou très pauvres sont également plus susceptibles de boire de façon excessive.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES