• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Célibataires : comment la crise sanitaire a changé les modes de rencontre

Suite à la crise sanitaire, les célibataires français ont modifié en profondeur leur manière de faire des rencontres. Décryptage de Fabienne Kraemer, psychanalyste et autrice du livre “21 clés pour l’amour". 

Célibataires : comment la crise sanitaire a changé les modes de rencontre Diy13 /istock.

  • Publié le 30.04.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Sans bars, restaurants, concerts ou autres moyens classiques de faire des rencontres, les célibataires se sont tournés vers les nouvelles technologies.
  • Pour plus de 40% d’entre eux, les applications de rencontre se sont révélées être la meilleure solution pour draguer.

Avec la crise sanitaire, un tiers des célibataires ont adopté le "date virtuel" comme 1ère étape de la rencontre. C’est le résultat d’un nouveau sondage* de l’application de rencontre Once, qui a interrogé plus de 2000 célibataires sur la façon dont ils ont vécu l’année écoulée, leurs nouvelles habitudes amoureuses et leurs envies à l’approche d’un possible retour à la normale.  

Moins de zapping

48% des célibataires affirment ainsi avoir adopté cette année de nouvelles attitudes. La timidité s’efface grâce au dating virtuel, la barrière géographique n’est plus un frein, et la rencontre se fait plus réfléchie. "Les confinements successifs ont profondément bouleversé le système de la rencontre amoureuse. Ces changements semblent être allés vers moins de « consommation » de relation, moins de zapping. Les confinements ont mis un stop à la consommation excessive, et la consommation amoureuse en fait partie », souligne Fabienne Kraemer, psychanalyste et autrice du livre "21 clés pour l’amour".

"Ce qui est très intéressant avec les applications de rencontre en temps de confinement, c’est qu’elles fournissent aussi quelqu’un qui pense à nous, qui nous permet de nous sentir moins seul. Qu’une application vous aide à vous sentir moins seul c’est déjà beaucoup, même si la rencontre physique n’a pas lieu", poursuit la professionnelle de santé.

La combinaison du virtuel et du réel a établi un nouveau modèle. Le digital va ainsi clairement être privilégié pour plus d’un célibataire sur deux (54%) pour les premiers dates – l’occasion de prendre le temps de découvrir l’autre avant de le rencontrer vraiment.

La rencontre virtuelle est devenue une première étape

Pour plus d’un célibataire sur trois (35%), la rencontre virtuelle est ainsi devenue une première étape qui ouvre la voie vers la rencontre dans la vraie vie. “La prise de conscience que l’autre peut être « dangereux » et est potentiellement contaminant a permis de calmer l’urgence du contact physique. Nous ne nous toucherons plus sans y penser, et cela va changer beaucoup de choses. On a découvert l’aspect facilitateur du virtuel dans la relation aux autres en général, et l’avenir sera mixte, même au niveau des relations amoureuses”, confirme Fabienne Kraemer.

Le format même des rencontres virtuelles est également voué à évoluer. Près d’un célibataire sur trois aimerait ainsi plus d’opportunités sur les applications pour faire de nouvelles rencontres, avec par exemple de nouvelles fonctionnalités, des jeux ou questions pour briser la glace et apprendre à se connaître à distance.

Peur de la solitude

Les trois périodes de confinement ont presque été vécues de façon similaire. Un célibataire sur cinq affirme tout de même que l’envie de faire des rencontres s’est plus fait ressentir lors de ce dernier confinement que lors des deux précédentes périodes. "L’année a également amplifié la peur de la solitude", commentent les sondeurs - seulement un célibataire sur six déclare avoir complètement arrêté de dater. Enfin, un célibataire sur dix voit les choses de manière positive grâce à l’avancée des campagnes de vaccination.

*Données chiffrées issues d’une enquête réalisée entre le 16 et 20 avril 2021 par l’application de rencontres Once auprès de 2 394 célibataires en Allemagne, Angleterre, Italie et France.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES