• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Animaux de compagnie

Covid : on peut effectivement contaminer son chat

Deux cas de transmission de la Covid-19, de l’humain à un chat, ont été identifiés et certifiés par des chercheurs écossais. 

Covid : on peut effectivement contaminer son chat DR

  • Publié le 25.04.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Deux cas de contamination de chats par leurs maîtres ont été confirmés
  • La transmission du virus à l'homme à partir d'un animal de compagnie n'a pour le moment jamais été observée

Un humain atteint de la Covid-19 pourrait contaminer son animal de compagnie. Cette affirmation est le résultat d’une étude écossaise, qui vient d’être publiée dans la revue médicale Veterinary Record. En effet, les chercheurs expliquent avoir identifié deux cas où des propriétaires ont transmis le virus à leurs chats.

Des formes légères à sévères chez les chats

Le premier cas est celui d’un chaton Ragdoll femelle âgé de seulement quatre mois quand il est mort. Les chercheurs ont pu confirmer son infection à la Covid-19 après plusieurs études post-mortem, dont l’analyse d’échantillons pulmonaires qui étaient positifs au SARS-CoV-2. Ils ont également découvert des séquelles d’une pneumonie virale. Le deuxième cas concernait aussi une femelle, de race siamoise et âgée de six ans. Les scientifiques ont détecté le virus dans les écouvillons réalisés entre mars et juillet 2020 car le chat était atteint d’une rhinite et d’une conjonctivite. Ici aussi, ils certifient que le chat était atteint de la Covid-19. Tout comme les humains, l’organisme de ces animaux de compagnie n’ont pas réagi de la même manière au virus, le premier a développé une forme grave, quand le second n’a eu que quelques symptômes, ce qui peut être qualifié de forme légère. De plus, les chercheurs n’ont pas identifié de mutation spécifique du virus chez ces deux chats. 

La transmission entre animaux, une source de réintroduction de la Covid-19

Cette nouvelle étude alerte donc sur la capacité de la Covid-19 à infecter différentes espèces. Les auteurs soulignent qu’à l’avenir il sera important de surveiller la transmission de l’homme au chat, mais aussi celle pouvant exister de chat à chat et, surtout, de l’animal de compagnie vers l’Homme. “Actuellement, la transmission d'animal à humain représente un risque de santé publique relativement faible dans les zones où la transmission interhumaine reste élevée, assure Margaret Hosie, l’une des autrices de l'étude, au journal The Guardian. Cependant, à mesure que les cas humains diminuent, la perspective d'une transmission entre animaux devient de plus en plus importante en tant que source potentielle de réintroduction du SARS-CoV-2 chez l'homme. Il est donc important de mieux comprendre si les animaux exposés pourraient jouer un rôle dans la transmission.» Aux Etats-Unis, en février dernier, deux animaux de compagnie - un chat et un chien - ont été testés positifs au variant anglais de la Covid-19. L’examen avait été réalisé deux jours après que le dépistage de leur maître, lui aussi infecté. Néanmoins, aucun travail n’a été mené pour savoir comment ils avaient été contaminés et, in fine, s’il s’agissait d’une transmission de l’humain à l’animal. 

En 2019, en France, 14,2 millions de foyers étaient propriétaires d’un chat et 7,6 millions de familles avaient un chien, selon une enquête réalisée par la FACCO. L’enjeu de la contamination de l’animal à l’homme, si elle se confirme, pourrait donc représenter un vecteur important de transmission du virus. Après le vaccin pour les Hommes, à quand celui pour les animaux de compagnie ? 

Retrouvez ci-dessous l'interview de Jeanne Brugère-Picoux, professeur honoraire à l'école vétérinaire, sur le rôle des animaux dans la transmission du coronavirus :

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité