• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Que faire quand on n'est pas d'accord avec son partenaire sur l'éducation des enfants ?

Avoir deux styles d'éducation différents peut être complémentaire et bénéfique pour l'enfant.

Que faire quand on n'est pas d'accord avec son partenaire sur l'éducation des enfants ? dusanpetkovic/iStock

  • Publié le 18.04.2021 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Être soi-même permissif, autoritaire, surprotecteur ou perfectionniste, ne signifie pas que l'autre parent sera sur la même ligne de conduite. Au contraire, les conflits entre parents sur l'éducation sont fréquents mais parfois très enrichissants.

Quel est l'intérêt d'avoir différentes approches dans l'éducation des enfants ?

Reconnaître que l'autre parent n'est pas sur la même ligne de conduite éducationnelle peut mener à un désaccord insoluble, ou bien au contraire à une flexibilité qui permet à la fois aux parents et à l'enfant de s'adapter et d'être plus conciliant. Ce qui compte, c'est que les parents trouvent une façon commune d'intervenir dans les règles au quotidien : horaires des repas, attitude, respect, rituel du coucher...

Un enfant qui perçoit le désaccord entre ses parents peut réagir en utilisant un parent contre l'autre par exemple pour servir ses intérêts. Il peut aussi se sentir coupable et responsable du conflit et vouloir à tout prix arranger les choses. Dans tous les cas il ne s'agit pas d'une position confortable pour lui, c'est pourquoi il est préférable de régler les désaccords entre adultes.

Comment régler les conflits d'éducation ?

Si deux styles parentaux s'affrontent, les divergences d'opinion sont fréquentes est source de conflit. Pour éviter cela, il est préférable d'en discuter calmement avec l'autre parent en restant ouvert aux compromis. Prendre conscience que personne ne détient la vérité ou une éducation idéale permet d'argumenter sur les points positifs et négatifs de son point de vue, tout en évoquant les objectifs et les valeurs communes qui vous réunissent.

Évitez avant tout de montrer vos divergences devant votre enfant ou bien de critiquer l'approche de l'autre parent, mais au contraire, prenez les décisions ensemble en gardant en tête qu'il s'agit de l'intérêt de votre enfant à faire passer en priorité.

En savoir plus : "Parents bienveillants, enfants éveillés" de Laurence DUDEK, éditions First.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES