• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Charge virale

Pourquoi les tests PCR sont plus fiables ... l'après-midi ?

Les tests PCR les plus fiables seraient ceux dont les prélèvements auraient été réalisés l’après-midi, et plus particulièrement à 14 heures. En revanche, ceux réalisés le matin et le soir ne seraient pas aussi exacts. Explications. 

Pourquoi les tests PCR sont plus fiables ... l'après-midi ? PAVEL IARUNICHEV/iStock

  • Publié le 28.03.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les tests PCR réalisés l'après-midi seraient plus fiables
  • Ce constat correspond à une charge virale plus élevée en milieu de journée
  • Cette variation de la charge virale en cours de journée est observée dans d'autres virus que le SARSCoV-2 comme la grippe ou l'herpès

Certaines personnes demeurent sceptiques sur les résultats des tests PCR par prélèvements nasopharyngés. En effet, parmi tous ceux réalisés dans une journée, une partie peuvent être des “faux-négatifs”. Autrement dit, des tests disant que le patient n’est pas atteint de la Covid-19 alors qu’il est porteur du virus. Une étude préliminaire publiée sur le site medRxiv permet de mieux comprendre pourquoi ces “faux-négatifs” existent. Selon les auteurs, les tests PCR réalisés l’après-midi seraient plus fiables que ceux dont les prélèvements auraient été faits le matin et le soir. Et la raison est simple : la charge virale serait plus forte en milieu de journée. 

Des tests plus fiables lorsqu’ils sont réalisés à 14 heures

Pour parvenir à leurs résultats, les scientifiques ont étudié 30 000 tests PCR faits à différentes heures, aussi bien à l’hôpital qu’en ambulatoire, c’est-à-dire dans des laboratoires ou autres sites réalisant ce genre d’analyses. Ils ont ainsi observé que les résultats de ces tests étaient plus fiables l’après-midi et plus encore lorsque les prélèvements étaient faits à 14 heures. En effet, la quantité de tests positifs était plus importante à ces moments de la journée, que le matin et le soir. Grâce à leurs recherches, les auteurs ont conclu que ceux-ci étaient en réalité moins fiables le matin et le soir. “Ce constat est en accord avec les résultats d'études antérieures sur d'autres virus tels que la grippe, l'herpès et la dengue, où les interactions avec le système immunitaire entraînent une variation diurne de l'excrétion virale et des symptômes”, estiment les auteurs de l’étude préliminaire.

Les sécrétions nasales sont plus importantes l’après-midi

Hormis la plus forte charge virale l’après-midi, d’autres phénomènes peuvent expliquer la fiabilité accrue des tests en milieu de journée. Les sécrétions nasales, par exemple, seraient plus importantes l’après-midi, ce qui induit nécessairement une plus forte charge virale dans les prélèvements. Ainsi, plus la quantité de virus est importante, moins il y a de risques de ne pas le détecter. Réaliser les tests PCR dans l’après-midi, et plus particulièrement à partir de 14 heures assurerait donc leur plus grande fiabilité. Un constat d’autant plus vrai pour les tests antigéniques - par prélèvement nasopharyngé mais dont le résultat s'affiche en 30 minutes maximum sous forme de barres qui apparaissent sur un boîtier - qui sont réputés moins fiables que les tests PCR classiques. 

“Un cycle d'excrétion culminant l'après-midi peut jouer un rôle dans la propagation”

Un cycle d'excrétion culminant l'après-midi peut jouer un rôle dans la propagation au sein de la communauté et à l'hôpital”, indiquent les auteurs. L’excrétion est l’action par laquelle les individus rejettent les substances sécrétées par leur organisme, dont le virus. Comme le SARS-CoV-2 se transmet par des gouttelettes et micro gouttelettes, les auteurs sous-entendent ainsi que la diminution des interactions sociales dans l’après-midi pourrait réduire le nombre de contaminations. 

Rappelons que les tests PCR restent fiables dans 80 à 95% des cas. Et, selon Santé publique France, le taux de positivité des tests sur les sept derniers jours était de 8,1% ce samedi 27 mars. Un chiffre qui, malgré les doutes permis sur les “faux-négatifs”, ne permet pas de relâcher les efforts sur le respect des règles sanitaires et des gestes barrières. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité