• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Caféine

Grossesse : café serré égal petit bébé ?

Boire une demi-tasse de café par jour pendant la grossesse pourrait freiner la croissance du bébé. A la naissance, il aurait une taille plus petite que les autres. 

Grossesse : café serré égal petit bébé ? inarik/iStock

  • Publié le 27.03.2021 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les femmes qui boivent du café durant leur grossesse -même à petites doses- donneraient naissance à des bébés plus petits
  • Le café entrainerait une contraction des vaisseaux sanguins qui irriguent l'utérus
  • Ses effets seraient également négatifs à long terme avec un risque plus élevé de maladies cardiaques pour les enfants à l'âge adulte

Une demi-tasse de café par jour pourrait suffire à ralentir la croissance d’un bébé lorsqu’il est encore dans le ventre de sa mère. C’est le résultat d’une étude menée par les chercheurs du National Institutes of Health, une agence de recherche médicale publique basée aux Etats-Unis. Les travaux viennent d’être publiés dans la revue JAMA Network Open. Selon les scientifiques, les femmes enceintes qui consomment une demi-tasse de café par jour auraient eu - en moyenne - des bébés légèrement plus petits que ceux nés de mamans qui ne consommaient pas de boissons contenant de la caféine.

Et plus les quantités augmentent, plus les effets sont néfastes. Celles qui buvaient moins de 200 milligrammes de caféine par jour, soit environ deux tasses de café, ont mis au monde des bébés avec une taille et une masse corporelle inférieures aux autres nourrissons.  "Jusqu'à ce que nous en apprenions plus, nos résultats suggèrent qu'il pourrait être prudent de limiter ou de renoncer aux boissons contenant de la caféine pendant la grossesse, souligne Katherine L. Grantz, co-auteur de l’étude. C'est aussi une bonne idée pour les femmes de consulter leur médecin au sujet de leur consommation de caféine pendant la grossesse.

Près de 100 grammes de moins à la naissance

Pour parvenir à ces résultats, les auteurs ont analysé les données de plus de 2000 femmes enceintes de huit à treize semaines. Toutes étaient non-fumeuses et n'avaient aucun problème de santé. Chaque jour, les futures mamans devaient noter leur consommation de boissons contenant de la caféine - café mais aussi thé, sodas ou autres boissons énergisantes - et en faire un compte rendu hebdomadaire. De la dixième à la treizième semaine, elles ont aussi fait des analyses afin d’évaluer leurs taux sanguins de caféine et de paraxanthine, un composé produit lorsque la caféine est décomposée dans le corps. Ainsi, les chercheurs ont pu comparer les répercussions de cette consommation de caféine sur les bébés. Ceux nés de femmes avec des taux sanguins de caféine élevés étaient en moyenne plus légers (de 84 grammes), plus petits (de 0,44 centimètre) et avaient une circonférence de la tête inférieure (de 0,28 cm) aux autres nourrissons. En revanche, une consommation plus basse de caféine semble avoir eu de plus petites répercussions sur les bébés. En effet, les mamans qui buvaient environ 50 milligrammes de caféine par jour - soit une demi-tasse de café - avaient des bébés plus légers de 66 grammes que ceux des femmes enceinte n’ayant consommé aucune boisson caféinée. 

Une fois adulte, des risques de maladies cardiaques

La caféine serait donc très mauvaise pour les futurs bébés. Selon les chercheurs, cette substance provoquerait la constriction des vaisseaux sanguins de l’utérus et du placenta, ce qui diminuerait l’apport sanguin du fœtus et réduirait ainsi sa croissance. Les scientifiques pensent également que la caféine pourrait perturber les hormones de stress fœtal et exposer les nourrissons à un risque élevé de prise de poids après la naissance, associé à une probabilité plus importante d’obésité, de maladies cardiaques ou de diabète à l’âge adulte. Ainsi, les conséquences d’une consommation de caféine - même modérée - pendant la grossesse peuvent donc être graves et jouer sur la santé de l’enfant à long terme. 

De précédentes études avaient déjà prouvé que les mamans consommaient plus de 200 milligrammes de caféine par jour avaient des nourrissons de plus petite taille. Mais, jusqu’à présent, aucun travail scientifique ne permettait d’établir avec certitude qu’une consommation quotidienne de 200 milligrammes ou moins de caféine faisait courir des risques au bébé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité