• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Effets indésirables

La France suspend la vaccination avec AstraZeneca

La vaccination avec le produit d'AstraZeneca est suspendue en France jusqu'à l'avis attendu mercredi des autorités sanitaires européennes. Plusieurs effets secondaires du vaccin d’AstraZeneca avaient déjà amené certains pays européens à suspendre l’administration des doses qu’ils avaient pourtant commandées. 

La France suspend la vaccination avec AstraZeneca jetcityimage/iStock

  • Publié le 15.03.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plusieurs pays européens ont interrompu la vaccination avec le produit d'AstraZeneca
  • Des patients vaccinés ont été victimes d'événements thromboemboliques
  • Les autorités sanitaires françaises sont favorables à la poursuite de la vaccination avec AstraZeneca

C'est Emmanuel Macron qui l'a annoncé lui-même: la vaccination avec le produit d'AstraZeneca est suspendue en France. Une décision qui tient au moins jusqu'à mercredi, date à laquelle un avis européen sera donné sur ce vaccin et son éventuelle dangerosité. Une enquête est actuellement en cours au niveau de l'UE pour déterminer si ces problèmes médicaux, notamment des cas d'apparition de caillots sanguins chez des patients vaccinés, sont dus ou non à ce produit

Il s’agit de dysfonctionnements de la capacité de l'organisme à contrôler la formation de caillots sanguins, ce qui peut s’avérer très dangereux. Dans le cas des patients vaccinés, certains ont eu des événements thromboemboliques, dont les deux formes principales sont la thrombose veineuse profonde et l'embolie pulmonaire. L’un des patients est décédé mais pour l’instant, aucune certitude ne permet d’établir un lien entre le vaccin et ces effets secondaires.

Des cas d’hémorragies cutanées en Norvège

La Norvège fait partie des pays qui ont également arrêté la vaccination avec le produit d’AstraZeneca. En plus des troubles de la coagulation sanguine, dont un décès dû à une hémorragie cérébrale, des cas d’hémorragies cutanées ont été remontés aux autorités sanitaires. Il s’agit d’un épanchement de sang en dehors de la circulation sanguine, visible au niveau de la peau. Généralement, ils prennent la forme de bleus. Ces effets secondaires concernaient des patients jeunes, après l’injection de la première dose du vaccin. Les conséquences peuvent être bénignes, mais aussi très graves, comme le signe d’une diminution du nombre de plaquettes. Les plaquettes sont des cellules présentes dans le sang, dont la fonction principale est de participer à l’arrêt des saignements. Ainsi, tous les autrichiens de moins de 50 ans qui auraient ces symptômes plus de trois jours après la vaccination sont invités, par les autorités autrichiennes qui ont elles aussi suspendu la vaccination, à consulter un médecin. 

Plus de 3000 cas d'effets indésirables en France

En France, 3 013 cas d’effets indésirables ont été enregistrés depuis le début de la vaccination avec le vaccin d’AstraZeneca. Il s’agit principalement de syndromes pseudo-grippaux, souvent de forte intensité comme de la fièvre élevée, des courbatures ou des céphalées. Jusqu'à ce lundi 15 mars en début de journée, l’Agence européenne des médicaments (EMA) et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) se déclaraient encore à la poursuite de la vaccination avec les doses d’AstraZeneca. Et l'OMS affirmait de son côté que tant qu’aucun lien n’est établi entre les effets secondaires et le vaccin, il n’y aurait “pas de raison de ne pas (l’)utiliser.” A compter d’aujourd’hui, les personnes de plus de 75 ans et celles comprises entre 50 et 74 ans et souffrant de comorbidités pouvaient se voir administrer ce vaccin en pharmacies.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité