• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Accouchement

Quadruplés au Kenya : deux nourrissons laissés en caution faute de pouvoir régler les frais d’hospitalisation !

Des complications lors de son accouchement de quadruplés ont fait gonfler la note qu’une mère devait régler à l'hôpital au Kenya. Incapable de payer, elle a été contrainte de laisser deux enfants en gage jusqu’à ce qu’elle puisse régler les frais d’hospitalisation.

Quadruplés au Kenya : deux nourrissons laissés en caution faute de pouvoir régler les frais d’hospitalisation ! kuarmungadd/iStock

  • Publié le 10.03.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les quatre enfants sont nés en parfaite santé mais la maman a eu des complications dans les heures qui ont suivi l’accouchement
  • Son hospitalisation a duré cinq semaines pour un coût total estimé à près de 30 000 euros
  • Elle tente de rassembler l'argent nécessaire au travers d’une collecte de fonds lancée auprès de son entourage.

Des nourrissons en caution. Virginia Adhiamba, une mère de famille kényane de 26 ans, qui vient d’accoucher de quatre garçons a été contrainte de laisser deux de ses nouveau-nés à l’hôpital, faute de pouvoir régler les frais d’hospitalisation qui ont gonflé à cause de complications. Un déchirement pour cette jeune femme qui a accouché le 1er février dernier.

Des complications après l’accouchement

Il y a quelques semaines encore, la jeune maman était loin de se douter que son accouchement allait la contraindre à se séparer, au moins un temps, de deux de ses nourrissons. “J'ai eu la meilleure grossesse que je pouvais espérer, se rappelle la jeune femme dans des propos relayés par le Daily Star. Aucune complication. Tout semblait bien se passer jusqu'à ce que je perde les eaux.”

Ses quatre garçons - Jack, Malik, Micah et Teddy – sont nés en parfaite santé mais Virginia Adhiamba a eu des complications dans les heures qui ont suivi l’accouchement. “Mes jambes et mon estomac ont enflé et j'ai eu une infection grave qui n'a pas pu être traitée par des médicaments, détaille-t-elle. Mon hémogramme ayant chuté, j'ai reçu une transfusion sanguine, mais j'ai développé une réaction. Cela m'a conduit en unité de soins intensifs.”

Une facture qui continue d’augmenter

Son hospitalisation au Nairobi South Hospital a duré cinq semaines pour un coût total estimé à près de 30 000 euros. Une somme qui lui est impossible de payer en l'état. Pour pouvoir rentrer chez elle, elle a donc conclu un marché avec la direction de l’hôpital : laisser deux de ses quatre garçons en gage jusqu’au paiement de la dette.

Avec son compagnon et père de ses enfants, Charles, elle s’attèle depuis à rassembler l'argent au travers d’une collecte de fonds lancé auprès de son entourage. “Micah et Teddy sont rentrés à la maison avec nous, mais Jack et Malik sont toujours à l'hôpital, avance-t-elle. Ils devraient sortir cette semaine si nous parvenons à réunir les fonds nécessaires, mais plus ils y restent longtemps, plus la facture augmente.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité