• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Staphylococcus hominis

L’eczéma pourrait se traiter avec… des bactéries

Des chercheurs ont identifié une souche universelle de bactéries présentes sur notre peau et qui pourrait traiter la dermatite atopique, aussi connue sous le nom d’eczéma allergique.

L’eczéma pourrait se traiter avec… des bactéries monstArrr_/iStock

  • Publié le 23.02.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La souche d'une bactérie naturellement présente sur la peau saine, Staphylococcus hominis, pourrait devenir un traitement contre la dermatite atopique.
  • Testée sur des souris puis sur des humains, la bactérie permet de réduire l'inflammation et les démangeaisons, causées par une bactérie pathogène.

Et si notre peau avait en elle ses propres ressources pour lutter contre la dermatite atopique ?

De plus en plus répandue dans les pays industrialisés, cette maladie inflammatoire de la peau, aussi connus sous le nom d’eczéma allergique, évolue par poussées et provoque des symptômes visibles et inconfortables comme une peau sèche et irritée, des plaques rouges, des démangeaisons.

Si les dermocorticoïdes et les immunomodulateurs sont aujourd’hui des traitements de référence pour soigner la dermatite atopique, une nouvelle découverte de chercheurs de de l'école de médecine de l'université de Californie à San Diego pourrait aider à soulager cette maladie inflammatoire.

Dans un article publié dans Nature Medicine, ils expliquent avoir identifié une souche universelle de bactéries provenant de la peau humaine saine qui permettrait de diminuer l’inflammation et les démangeaisons provoquées par l’eczéma.

Une réduction des démangeaisons et de l’inflammation

Les mécanismes de cette bactérie, appelée Staphylococcus hominis, ont été étudiés dans un premier essai clinique de phase I en double aveugle sur l'homme, visant à traiter les personnes atteintes d'eczéma.

La première étape de l’essai a consisté à identifier quelles souches, parmi les 8 000 isolats de bactéries sélectionnés, inhibent la croissance de la bactérie pathogène Staphylococcal aureus, qui aggrave l’eczéma.

Une seule souche a donc été identifiée. Appelée taphylococcus hominis A9, elle a été testée dans une crème en premier lieu sur des souris, puis sur 54 humains. Les deux tiers des participants traités ont montré une forte réduction des populations de S. aureus sur leur peau et une amélioration de leur eczéma.

Un traitement sans effets secondaires

"Cette recherche est une approche unique pour cibler le Staphylococcus aureus nuisible sur la peau et responsable de la dermatite atopique avec des bactéries bénéfiques, affirme le Dr Donald Leung, allergologue et immunologiste à la National Jewish Health et co-auteur de l'étude. Nous espérons que cela aidera les patients atteints d'eczéma à débarrasser leur peau des bactéries nocives qui causent l'inflammation."

Les chercheurs prévoient désormais de nouveaux essais pour déterminer si ce nouveau traitement en crème peut être utilisé pendant de longues périodes pour réduire la gravité de l'eczéma et améliorer la qualité de vie du patient. Les premiers résultats sont en tout cas prometteurs, puisque contrairement aux dermocorticoïdes et aux immunomodulateurs, elle ne présente pas d’effets secondaires.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité