• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Glioblastome

Tumeurs cérébrales : des biopsies 3D pour mieux les étudier

Des chercheurs ont mis au point une nouvelle méthode d’analyse d'images en 3D dans le cadre de biopsie du glioblastome. Cette avancée pourrait permettre d’améliorer le diagnostic et les traitements. 

Tumeurs cérébrales : des biopsies 3D pour mieux les étudier Chinnapong/iStock

  • Publié le 21.02.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs ont mis au point une technique de biopsie 3D qui permet d'apprécier l’intérieur de la tumeur et la localisation des différents types de cellules.
  • Cette technique permet d'affiner le diagnostic et ainsi de personnaliser les traitements pour cibler les cellules malignes.

Le glioblastome est une tumeur cérébrale maligne qui touche généralement les adultes entre 45 et 70 ans. Pour la diagnostiquer, les médecins prescrivent d’abord un examen neurologique complet afin de déterminer le niveau de fonctionnement du système nerveux, où est situé la tumeur. En fonction du résultat de cet examen, un scanner et une Imagerie à Résonance Magnétique (IRM) cérébraux pourront être demandés afin de confirmer le diagnostic et permettre de déterminer la zone précise où se situe la tumeur. Une fois localisée, la biopsie - le prélèvement d’un bout du glioblastome - permet de confirmer le diagnostic. Des chercheurs de l'Institut de neurosciences de l’université autonome de Barcelone viennent de mettre au point une nouvelle méthode de biopsie en 3D du glioblastome, celle-ci pourrait permettre d’affiner le diagnostic et, à terme, d’ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques. 

Biopsie en 3D pour mieux apprécier l’intérieur de la tumeur

Les travaux des scientifiques ont été publiés dans la revue Acta Neuropathologica Communications. Avec cette nouvelle méthode d’analyse d'images 3D et de données quantitatives, les auteurs estiment qu’il sera possible de mieux apprécier l’intérieur de la tumeur et la localisation des différents types de cellules. "Elle fournit des informations plus complètes que les analyses 2D habituellement effectuées pour le diagnostic neuropathologique", assure George Paul Cribaro, premier auteur de l'étude. Avec cette technique, il serait possible de voir plusieurs éléments cruciaux pour affiner le diagnostic et mieux cibler les traitements. Parmi eux, les altérations des vaisseaux sanguins tumoraux et les potentielles anomalies de la paroi vasculaire, qui peuvent gêner l'entrée des lymphocytes-T. Ce sont eux qui peuvent défendre l’organisme contre les cellules tumorales. Déterminer ces défauts de la paroi vasculaire permettrait de mieux personnaliser les traitements et cibler les cellules malignes. Cette découverte est donc une aide au diagnostic mais aussi, à terme, aux traitements qui seront mis en place. 

Différencier les différentes zones de la tumeur

Grâce à ces images en 3D, les auteurs estiment aussi qu’ils pourraient différencier les deux zones de la tumeur. Le tissu tumoral d’une part, et le stroma d’autre part, qui soutient la tumeur et dans lequel se trouvent différents micro-environnements immunologiques. "Cette différenciation (...) pourrait aider au diagnostic et à la recherche de nouvelles cibles thérapeutiques", indique Carlos Barcia, coordinateur des travaux. Ces biopsie en 3D permettront de faciliter la compréhension de la complexité des glioblastomes. Forts de ces informations, les médecins pourront, à terme, concevoir de nouvelles approches thérapeuthiques. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité