• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Première mondiale

Le patient avait perdu ses membres dans une électrocution : une double greffe des bras et des épaules réalisée à Lyon

L’intervention qui a duré 15 heures, a été réalisée sur un Islandais de 48 ans qui avait perdu ses deux bras suite à un accident sur une ligne à haute tension lorsqu’il avait 26 ans. 

Le patient avait perdu ses membres dans une électrocution : une double greffe des bras et des épaules réalisée à Lyon iStockphoto.com/Gorodenkoff

  • Publié le 15.01.2021 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un Islandais de 48 ans s'est vu greffer pour la première fois au monde deux bras et deux épaules, le 13 janvier 2021.
  • Electricien de profession, il avait perdu l'usage de ses bras après une électrocution sur une ligne à haute tension à l'âge de 26 ans.
  • L'opération s'est passé à Lyon, sous la supervision de l'équipe du professeur Jean-Michel Dubernard, spécialiste des greffes.

Une première mondiale s’est déroulée à Lyon le 13 janvier dernier. Un homme de 48 ans a été greffé des deux épaules et des deux bras. L’histoire, relatée par nos confrères de 20 Minutes, s’est déroulée à l’hôpital Edouard-Herriot. Assisté par leurs collègues de la Clinique du Parc, de l’hôpital de Villefranche-sur-Saône, de l’hôpital Jean-Mermoz et du Médipôle de Villeurbanne, les médecins ont pu transplanter ce père de famille après 15 heures d’opération. 

Cinq ans d’attente 

L’homme, originaire d’Islande, a subi une amputation des deux bras à l’âge de 26 ans suite à une électrocution sur une ligne à haute tension. La prouesse de cette opération réside dans la greffe des épaules, qui n’avait jamais été réalisée jusque-là. La première greffe des deux bras a été réalisée en Allemagne en 2008, à Munich, mais s’arrêtait juste en dessous des épaules. 

Cette fois, le patient,, électricien de profession, était sur liste d’attente depuis cinq ans pour recevoir ces deux greffons. Il est venu s’installer à Lyon en 2013 lorsque son dossier de transplantation a été accepté. Si la capitale des Gaules a été choisie par le patient, c’est grâce au professeur Jean-Michel Dubernard et son équipe, spécialisés dans les greffes. Ils ont déjà été les premiers à réaliser une greffe de main en 1998, puis une double greffe de mains en 2000 et une greffe du visage en 2006. 

Selon les hospices civils de Lyon, l’opération s’est bien déroulée et le patient, toujours en réanimation, est dans un état stable. Il faut désormais attendre afin de voir si le corps ne rejettera pas les deux greffons. Dans un second temps, l’homme devra ensuite effectuer de la rééducation pour apprendre à se servir de ses nouveaux membres. Sa prise en charge sera partagée entre les hôpitaux Edouard-Herrriot et Henry-Gabrielle.  

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité