• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sommeil

La malbouffe et les boissons sucrées influencent le sommeil des adolescents

L’étude menée sur 64 pays est sans appel: plus ils boivent des boissons sucrées et s’adonnent à la malbouffe, plus cela a des répercussions sur la qualité du sommeil des adolescents. 

La malbouffe et les boissons sucrées influencent le sommeil des adolescents iStockphoto.com/Dolgachov

  • Publié le 26.12.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La malbouffe et les boissons sucrées sont propices à troubler le sommeil des adolescents.
  • Plus ils en consomment régulièrement et plus cela dérègle leur sommeil.

Des chercheurs de l'université du Queensland (Australie) ont mené une étude qui a démontré qu'une consommation excessive de malbouffe était liée à une mauvaise qualité de sommeil chez les adolescents. Les résultats de leur étude ont été publiés le 21 décembre 2020 dans EClininalMedicine. 

Trop de junk food et de boissons sucrées

L’étude a été menée sur des lycéens de 64 pays par Asad Kahn, chercheur à l'École des sciences de la santé et de la réadaptation de l’université de Queensland. Les données qu’il a utilisées ont été recueillies dans le cadre des enquêtes mondiales sur la santé en milieu scolaire de l'Organisation mondiale de la santé entre 2009 et 2016. Elles ont impliqué 175 261 élèves âgés de 12 à 15 ans en Asie du Sud-Est, en Afrique, dans certaines parties de l'Amérique du Sud et de la Méditerranée orientale.

Selon lui, la consommation régulière de boissons gazeuses sucrées et de “junk food”, c’est-à-dire de la nourriture ultra transformée avec un intérêt calorique négligeable, serait fortement associée aux troubles du sommeil que connaissent les adolescents du monde entier.

Dans l'ensemble, 7,5 % des adolescents ont déclaré souffrir de troubles du sommeil liés au stress, ce qui est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes, indique Asad Khan. Les troubles du sommeil augmentent avec la consommation plus fréquente de boissons gazeuses, qui contiennent souvent de la caféine, et/ou de fast foods, qui sont traditionnellement riches en énergie et pauvres en nutriments.”

Des effets différents chez les garçons et les filles

Selon les résultats de cette étude, les adolescents qui consomment plus de trois boissons gazeuses par jour ont un risque accru de 55% de développer des troubles du sommeil par rapport à ceux qui n’en boivent qu’une fois par jour. De même, les garçons qui mangent de la junk food plus de quatre fois par semaine ont également 55% de risque de développer des troubles du sommeil par rapport à ceux qui ne mangent qu'une fois par semaine. Chez les filles, dans les mêmes conditions, ce risque s’accroît de 49 %.  

Les adolescents des pays à revenu élevé présentaient la plus forte association entre la consommation fréquente de boissons gazeuses et les troubles du sommeil, analyse Asad Khan. Les troubles du sommeil liés au stress étant plus fréquents chez les filles que chez les garçons, les filles devraient constituer un groupe cible prioritaire pour les interventions associées qui pourraient cibler la gestion du stress et la qualité du sommeil. Les stratégies doivent être personnalisées et adaptées à travers les pays ou les régions pour répondre à leurs besoins locaux. La famille peut également jouer un rôle important dans la promotion d'une alimentation saine, car l'adoption et le maintien des comportements alimentaires des enfants sont influencés par leur environnement familial.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité