• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Thymus

L’organe oublié qui garantit des grossesses saines

Une petite glande, le thymus, cachée derrière le sternum, permet de prévenir les fausses couches et le diabète chez les femmes enceintes.

L’organe oublié qui garantit des grossesses saines petrenkod/iStock

  • Publié le 26.12.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le thymus a été identifié comme jouant un rôle important à la fois dans le contrôle métabolique et l'immunité pendant la grossesse.
  • Le thymus est stimulé par les hormones sexuelles féminines qui commandent des changements importants au moment de la grossesse pour produire des cellules spécialisées appelées Treg.
  • Les résultats ont offert de nouvelles connaissances moléculaires sur le développement du diabète pendant la grossesse qui touche environ 15% des femmes enceintes.

La façon dont le système immunitaire s'adapte pour soutenir la mère et le fœtus est complexe. Une équipe de recherche internationale dirigée par l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) a levé le voile sur l’un de ces mystères. Elle a découvert pour la première fois l'importance d'une petite glande cachée derrière le sternum qui agit pour prévenir les fausses couches et le diabète chez les femmes enceintes. Ils ont présenté leur découverte le 23 décembre dans la revue Nature.

Une molécule clé

L'organe en question est le thymus, identifié comme jouant un rôle important à la fois dans le contrôle métabolique et l'immunité pendant la grossesse. Le thymus est stimulé par les hormones sexuelles féminines qui commandent des changements importants au moment de la grossesse pour produire des cellules spécialisées appelées Treg. Ces dernières permettent de faire face aux changements physiologiques qui surviennent pendant la grossesse.

Les chercheurs ont également identifié “Rank”, un récepteur exprimé dans une partie du thymus appelée épithélium, comme la molécule clé derrière ce mécanisme. “Nous savions que Rank était exprimé dans le thymus, mais son rôle dans la grossesse était inconnu”, replace l'auteur principal de l'étude, le Dr Josef Penninger, professeur au département de génétique médicale et directeur du Life Sciences Institute de l'UBC. Pour mieux comprendre le rôle de cette molécule, les auteurs ont étudié des souris chez lesquelles Rank a été supprimé du thymus. “L'absence de Rank a empêché la production de Treg dans le thymus pendant la grossesse, a observé le Dr Magdalena Paolino, auteure de l’étude. Cela a entraîné une diminution du nombre de Treg dans les placentas, entraînant des taux élevés de fausses couches.”

Une meilleure compréhension du diabète gestationnel

Les résultats ont offert de nouvelles connaissances moléculaires sur le développement du diabète pendant la grossesse qui touche environ 15% des femmes enceintes. Lors d’une grossesse, les chercheurs ont découvert que les Tregs migrent vers le tissu adipeux de la mère pour prévenir l'inflammation et aider à contrôler les niveaux de glucose dans le corps. Les souris enceintes dépourvues du récepteur Rank ont des taux élevés de glucose et d'insuline dans leur sang et de nombreux autres indicateurs de diabète gestationnel. “Tout comme les bébés de femmes atteintes de diabète pendant la grossesse, les nouveau-nés étaient beaucoup plus lourds que la moyenne”, ajoute le Dr Magdalena Paolino.

La carence en Treg pendant la grossesse a également eu des effets durables sur le nouveau-né. Les bébés souris sont restés sujets au diabète et au surpoids tout au long de leur vie. Donner aux souris déficientes en Rank des Treg dérivés du thymus a inversé tous leurs problèmes de santé, y compris les fausses couches et les niveaux de glucose maternels et a également normalisé le poids corporel de leurs petits. Les chercheurs ont également analysé les femmes atteintes de diabète pendant la grossesse, révélant un nombre réduit de Treg dans leurs placentas, similaire à l'étude sur les souris. “La découverte de ce nouveau mécanisme sous-jacent au diabète gestationnel offre potentiellement de nouvelles cibles thérapeutiques pour la mère et le fœtus à l'avenir”, s’est réjoui la co-auteure Dr. Alexandra Kautzky-Willer.

Le thymus change massivement pendant la grossesse et la façon dont un tel recâblage d'un tissu entier contribue à une grossesse saine a été l'un des mystères restants de l'immunologie, conclut le Dr Penninger. Notre travail depuis de nombreuses années a non seulement résolu ce casse-tête - les hormones de grossesse recâblent le thymus via RANK - mais a découvert un nouveau paradigme pour sa fonction : le thymus change non seulement le système immunitaire de la mère afin qu'il ne rejette pas le fœtus mais le thymus contrôle également la santé métabolique de la mère. Cette recherche change notre vision du thymus en tant qu'organe actif et dynamique nécessaire pour protéger les grossesses.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité