• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Moelle épinière

Brûlure en cuisine, chute d'une échelle : voici l'origine des réflexes qui nous permettent de les éviter

Pour assurer la rapidité de nos réflexes, les connexions sont gérées par des interneurones situés dans la moelle épinière. Un "circuit court" qui assure l'immédiateté de la réaction.

Brûlure en cuisine, chute d'une échelle : voici l'origine des réflexes qui nous permettent de les éviter Sergey Tinyakov / istock.

  • Publié le 11.12.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Nos réflexes sont gérés au niveau de la moelle épinière, pour éviter de perdre du temps en passant par le cerveau
  • Chaque réflexe est défini par des neurones dans le même espace physique

Lorsque vous touchez une poêle brulante, votre main s'éloigne par réflexe; si vous manquez un échelon en grimpant sur une échelle, vous vous rattrapez instinctivement au barreau. Ces deux mouvements prennent une fraction de seconde et ne nécessitent aucune réflexion préalable. Des chercheurs de l'Institut Salk ont réussi à les expliquer en cartographiant l'organisation physique des cellules de la moelle épinière.

Compréhension de l'architecture de notre système sensori-moteur

La découverte de ce nouveau schéma de notre système sensori-moteur, décrit pour la première fois dans la revue Neuron, pourrait permettre de soulager des douleurs ou des démangeaisons chroniques.

"Beaucoup de recherches ont été menées à la périphérie de ce système, en examinant comment les cellules de la peau et des muscles génèrent des signaux, mais nous ne savions pas comment ces informations sensorielles sont traitées et interprétées une fois qu'elles atteignent la moelle épinière", explique Martyn Goulding, professeur de neurobiologie moléculaire. "Ce nouvel essai donne une compréhension fondamentale de l'architecture de notre système sensori-moteur", poursuit le scientifique.

La fonction des interneurones

Pour assurer nos réflexes et notre survie, les connexions sont assurées par des interneurones situés dans la moelle épinière, qui servent en quelque sorte d'intermédiaires et permettent de gagner du temps en contournant le cerveau. La manière dont ces intermédiaires sont organisés pour coder les réflexes était jusqu’ici mal comprise.

"Ce que nous avons découvert, c'est que chaque réflexe était défini par des neurones dans le même espace physique", précise Graziana Gatto, directrice de la recherche. "Des neurones différents au même endroit, même s'ils avaient des signatures moléculaires très différentes, avaient la même fonction, tandis que des neurones plus similaires situés dans des zones différentes de la moelle épinière étaient responsables de réflexes différents". Concrètement, les interneurones de la couche la plus externe de la moelle épinière sont responsables des réflexes liés aux démangeaisons. Les interneurones plus profonds relayent les messages de douleur.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité