• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Pourquoi mon enfant refuse-t-il de manger ?

Les enfants reconnaissent instinctivement leurs besoins alimentaires.

Pourquoi mon enfant refuse-t-il de manger ? tatyana_tomsickova/iStock.com

  • Publié le 06.12.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Si la faim et l'appétit des enfants changent d'une journée à l'autre et d'un repas à l'autre, leur comportement à table peut parfois poser problème. À partir de 2 ans, s'ils refusent complètement de manger ou rejettent certains aliments, c'est peut-être parce qu'ils veulent attirer l'attention de leurs parents.

L'affirmation de l'autonomie

C'est le plus souvent à partir de l'âge de 2 ans que les enfants commencent à refuser certains groupes d'aliments, le repas entier ou demandent à manger plus de collations, de sucreries ou d'aliments spécifiques.

Ce changement de comportement alimentaire n'a en réalité qu'un seul but : affirmer leur autonomie lors de la phase du "non". Finalement ils ne cessent de rechercher l'attention et les faveurs de leurs parents qui ne comprennent pas toujours ce qu'il se passe.

Comment l'aider à passer cette étape

Si votre enfant se met à avoir un comportement d'opposition vis-à-vis des repas, il est important de ne pas céder à la tentation de lui préparer un repas juste pour lui ou de lui donner à manger ce qu'il décide, quand il le décide.

Pour l'aider, conservez une routine avec des repas à heure régulière pour lui permettre d'avoir des repères, dans un environnement au calme et sans distraction. Mangez avec lui et incluez-le dans la conversation autant que possible pour qu'il trouve sa place dans la famille.

Si votre enfant perçoit une frustration de votre part devant son manque d'appétit ou son refus, cela risque de dégrader l'ambiance des repas. Évitez donc de parler de ses caprices alimentaires et gardez une attitude positive et souple en le félicitant lorsqu'il fait des progrès.

Si vous avez remarqué que votre enfant préfère manger des petites quantités, ne le forcez pas à manger, et donnez-lui éventuellement des collations nutritives 2h avant ou après les repas. Vous pouvez aussi lui proposer régulièrement des petites quantités de ce qu'il n'aime pas beaucoup pour l'inciter à goûter avant de refuser.

En savoir plus : "C'est l'enfer à table !: Quand les repas de l'enfant sont difficiles." de Laurence Haurat et Anne Krispil, éditions Eyrolles.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité